Disney+ prévoit de limiter la publicité dans sa future offre moins chère

Disney+ prévoit de limiter la publicité dans sa future offre moins chère

Les plateformes de SVOD cherchent à s’adapter au marché pour séduire davantage d’abonnés et Netflix et Disney+ veulent tenter une formule moins chère dotée de publicité. Des premières informations autour du choix de Disney laisse présager d’un usage raisonnable de la réclame. 

Un peu de pub contre des économies. La formule AVOD de Disney+ doit être lancée dans les prochains mois aux États-Unis et en 2023 dans d’autres pays. D’après Variety et le Wall Street Journal, cet abonnement moins cher comprendrait quatre minutes de publicité pour les programmes durant une heure ou moins.

Mais tout le monde ne pourra pas s’afficher sur la plateforme aux grandes oreilles. Disney reste très attaché à la portée de la plateforme visant les familles et donc ne devrait pas diffuser de réclame lorsqu’elle est utilisée par un enfant, ou sur des contenus destinés à un public préscolaire, peu importe le profil utilisé. De même, les publicités ayant un thème adulte, comme celle liées à l’alcool ou à la politique seront bannies et assez logiquement, Disney+ n’acceptera pas non plus les publicités provenant d’un concurrent du secteur du divertissement.

Ce type d’abonnement est plus fréquent aux USA et avec quatre minutes par heure, Disney+ reste dans la moyenne, voir en dessous de certains services comme Peacock de NBC qui est à 5 minutes. Il reste cependant encore une inconnue assez importante : le prix de cet abonnement, voulu pour être moins cher, mais à quel point ?