Le chargeur universel imposé en 2024 en Europe, Apple devra s’y conformer

Le chargeur universel imposé en 2024 en Europe, Apple devra s’y conformer

Un premier accord vient d’être trouvé entre le Parlement et le Conseil européen pour imposer le standard USB-C pour la charge de nombreux appareils électroniques.

Bientôt la fin des nombreux câbles différents chez vous ! A l’automne 2024, l’USB-C deviendra obligatoire pour charger tous les smartphones, les tablettes, les consoles de jeux ou encore les enceintes portables, casques ou écouteurs. Et en 2026, les ordinateurs portables devront eux aussi s’y conformer.

Cet accord, encore provisoire jusqu’à la validation par les pays membres de l’UE en automne prochain, est un vieux serpent de mer pour les autorités européennes. Depuis 2009, ces dernières cherchent à éradiquer la multiplication des types de chargeurs. Si en 2014, le choix s’était porté sur le port USB 2.0, les discussions ont continué pour se fixer cette fois sur l’USB-C. Une décision motivée par la nécessité de réaliser des économies pour les consommateurs mais aussi de préserver la planète.

L’idée étant que la majorité des acheteurs d’un nouvel appareil ont déjà l’équipement nécessaire pour sa recharge. Le Parlement envisage une économie de jusqu’à 250 millions d’euros par an sur les achats de chargeurs. De plus, la production de câbles sera réduite et cela pourrait réduire les déchets, puisque « les chargeurs jetés et inutilisés représentent environ 11.000 tonnes de déchets électroniques par an

Le but est également d’harmoniser la vitesse de charge, en imposant une même vitesse. Une réponse aux pratiques de certains fabricants qui, même avec l’USB-C, instaurent des spécificités qui forcent à utiliser les chargeurs propriétaires. Mais le plus touché par cette mesure reste bien sûr Apple, qui a été le principal opposant à cette idée. La raison étant que même si le standard s’est invité sur les Mac ou les iPad les plus récents, l’iPhone et les écouteurs de la firme de Cupertino restent encore soumis au port Lightning, norme spécifique à ses produits.

Le géant américain prônait “la liberté d’innover” pour conserver son système, affirmant par ailleurs que la décision de l’Europe “imposera des pertes importantes aux fabricants, réduira le choix de consommateurs et générera des déchets électroniques supplémentaires“. Certaines analyses pointaient cependant du doigt le mois dernier qu’Apple envisageait de passer à l’USB-C sur ses iPhones 15 en 2023, sans cependant qu’il y ait eu une annonce officielle de la firme. Mais si Apple restait sur ses positions, le commissaire européen aux Affaires intérieures Thierry Breton n’a pas l’intention de céder : « si Apple veut commercialiser ses produits en Europe, il faudra respecter nos règles » assène-t-il. Le rapporteur du texte, Alex Agius Saliba considère qu’il s’agit d’une préparation de l’avenir. En effet, il pourra par ailleurs être adapté aux chargeurs sans fils, de plus en plus utilisés et proposant des normes différentes.

Source : Le Figaro