Iliad séduit 900 000 nouveaux abonnés en France, Italie et Pologne, sa croissance se poursuit

Iliad séduit 900 000 nouveaux abonnés en France, Italie et Pologne, sa croissance se poursuit

La maison-mère de Free acte un très bon début d’année 2022, y compris du point de vue financier. La croissance est au rendez-vous en France et particulièrement en Italie.

Tout est de sur bons rails pour Iliad en ce premier trimestre 2022. Le 6e groupe européen de télécommunications annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier exercice de l’année et son chiffre d’affaire a augmenté de 4.8% en un an, porté par de très bons résultats en France et une croissance forte en Italie. Une dynamique déjà observée tout au long de l’année 2021. Le chiffre d’affaires consolidé atteint 1,934 milliard d’euros. En France, Italie et Pologne, la base de clients actifs du groupe a augmenté de 872 000 unités, dont 790 000 abonnés mobiles et 82 000 abonnés fixes.

La France est évidemment la première source de revenus du groupe, avec des résultats commerciaux très positifs en étant premiers en recrutement sur le mobile et sur le fixe pour la première fois depuis 2013. De quoi enregistrer une croissance 6.1% de son chiffre d’affaires par rapport au premier trimestre 2021, atteignant 1,339 milliards d’euros. Comme d’habitude, la majorité des revenus provient des services. C’est cependant en Italie que l’opérateur a relevé le meilleur taux de progression de son chiffre d’affaires, atteignant 214 millions d’euros, en hausse de 13.9%. Les résultats sont majoritairement portés par le mobile, même si le lancement de l’IliadBox, première offre fixe de l’opérateur italien est annoncé comme étant un succès avec “plusieurs dizaines de milliers de commandes”.

En Pologne cependant, Play a enregistré une baisse de ses revenus, tant sur les services que les équipements vendus. Le chiffre d’affaires dans le troisième pays où Iliad s’est installé a en effet baissé de 3.5%, pour atteindre 384 millions d’euros. Avec l’acquisition finalisée d’UPC Polska, l’opérateur entend devenir un leader de la convergence en Pologne, et les performances commerciales sont bonnes avec une hausse de 344 000 abonnés. Cependant, parmi les principaux coûts opérationnels des offres mobiles, qui restent majoritaires, on compte notamment un accord d’itinérance entre Play et Orange Polska portant sur montant de 300 millions de zlotys sur la période 2021-2025.

L’EBITDAaL du Groupe est en croissance organique pro forma de 6,1% à 714 millions d’euros grâce notamment à l’Italie (+70 millions d’euros) et la France (+33 millions d’euros). Le cash-flow opérationnel s’améliore sensiblement (+285 millions d’euros) avec une saisonnalité des investissements en France différente de 2021, la priorité du Groupe étant de continuer l’expansion de ses réseaux mobiles, d’accompagner la demande très forte de connectivité en réseaux ultra haut débit et de poursuivre ses efforts d’innovation dans le Cloud” explique le groupe.

Retiré de la bourse depuis octobre dernier, Iliad rappelle par ailleurs avoir gagné en indépendance et en flexibilité : “à fin mars 2022, le levier financier s’établissait à 2,7x, stable par rapport à fin décembre 2021. Avec la cession de ses 30% dans OTF et 10% dans OTP à Cellnex fin février pour 1,1 milliard d’euros, le Groupe a démontré sa capacité à optimiser la monétisation de ses actifs et sa volonté de maintenir une discipline financière rigoureuse.

Le message de Thomas Reynaud, DG du groupe : « Au-delà des très bons résultats et des 900 000 nouveaux abonnés recrutés sur les 3 derniers mois, ce 1er trimestre a une grande force symbolique. Désormais le Groupe iliad, dans ses 3 pays d’implantation, est présent à la fois sur le Mobile et sur le Fixe grâce au lancement de notre offre Fixe en Italie et à l’acquisition d’UPC Polska en Pologne. En France, en Italie et en Pologne, iliad est désormais un opérateur convergent qui va pouvoir faire jouer commercialement à plein la complémentarité de ses offres. »