Les industriels de la fibre dénoncent les actes de malveillance ayant impacté Free et SFR, qui auraient pu avoir des “conséquences dramatiques”

Les industriels de la fibre dénoncent les actes de malveillance ayant impacté Free et SFR, qui auraient pu avoir des “conséquences dramatiques”

Ainsi que nous vous l’avons rapporté, des coupures exceptionnelles et de grande ampleur sur plusieurs réseaux fibre en France ont été constaté cette nuit. Cela a impacté Free et une partie de ses abonnés, ainsi que SFR dans une moindre mesure. Tout a été mis en oeuvre pour résoudre les différents sabotages.

Face à cette situation, le président d’InfraNum (fédération qui réunit l’ensemble des industriels des infrastructures numériques françaises), Philippe Le Grand, a réagi en indiquant : « InfraNum condamne fermement cette agression irresponsable sur les réseaux en fibre optique. Compte tenu du caractère essentiel et stratégique des réseaux aujourd’hui, de telles coupures sont susceptibles d’engendrer des conséquences dramatiques, comme par exemple le retardement d’opérations de secours à la personne.

Et d’ajouter : “InfraNum tient également à exprimer sa solidarité envers les entreprises et les particuliers victimes de ces actes inqualifiables et félicite les équipes des opérateurs et de leurs sous-traitants qui sur le terrain donnent le meilleur d’elles-mêmes pour remettre en état les infrastructures. La fédération insiste une nouvelle fois sur la nécessité de lancer un grand plan de résilience des réseaux.”

Philippe le Grand était d’ailleurs intervenu sur le sujet il y a une quinzaine de jours dans le cadre séminaire KPMG SWP et avait imaginé ce type d’incident pour illustrer l’urgence de réfléchir aux enjeux et moyens de cette résilience.