Clin d’oeil : privé d’internet, un abonné Orange emprunte la connexion WiFi des McDo des environs pour travailler

Clin d’oeil : privé d’internet, un abonné Orange emprunte la connexion WiFi des McDo des environs pour travailler

Face à des pertes de connexion internet, les foyers et professionnels n’ont souvent d’autre choix que d’improviser. 

Plus rien ne va dans la petite commune de Sermaize-les-Bains dans le département de la Marne. Un câble cuivre et de fibre optique d’Orange ont été arrachés dans un champs, privant d’internet 800 abonnés. Si le rétablissement est attendu en fin de semaine, les habitants sont sur les nerfs, lassés de devoir composer avec des pertes de connexion intempestives, et des interventions jugées trop longues. Les désagréments sont multiples, obligation de passer par la TNT pour regarder la TV, choper la connexion du voisin, problèmes de TPE pour les commerçants, ou encore la gendarmerie forcée de se déplacer dans une autre commune à 6km pour enregistrer les plaintes.

Pour d’autres, le sytème D est aussi de rigueur, mais n’incite pas à garder la ligne. C’est le cas d’Olivier arrivé de Strasbourg l’année dernière pour reprendre un office notarial. Jamais il n’a vécu une telle situation : “Si on veut attirer des habitants, des entreprises et créer des emplois, il faut une meilleure connexion! C’est la quatrième fois que j’ai des coupures, et à chaque fois ça prend une semaine pour réparer, puis ça recommence. Il faut trouver une solution durable”, déplore-t-il dans les lignes de L’Union. En attendant de retrouver une connexion, ce professionnel a fait le choix de revenir aux papiers, et d’utiliser la connexion wifi des McDo du coin. Tellement invivable qu’il vient de demander une box 4G à son fournisseur d’accès. Heureusement, le réseau mobile fonctionne. Les opérateurs conseillent dans ce cas de passer par une box 4G ou par le partage de connexion en attendant. Récemment, un conseiller municipal abonné à Orange, a installé son bureau dans un van garé hors zone blanche, la faute à un arrachage de fibre pour la énième fois. Sa commune située dans le département du Territoire de Belfort n’était pas couverte en 4G.