Android : Google teste une nouvelle solution pour le paiement avec Spotify

Android : Google teste une nouvelle solution pour le paiement avec Spotify

Un système de paiement in-app plus ouvert semble pointer le bout de son nez sur Android.

Le 23 mars , Google et Spotify ont annoncé un nouvel accord concernant le système de paiement au sein d’une application proposé par le Play Store. La plateforme de streaming musical va ainsi pouvoir proposer on propre système de paiement aux côtés de celui de Google. Pour être plus concret : il ne sera plus nécessaire de passer par le géant américain pour s’abonner à Spotify depuis l’application.

Une avancée très remarquée notamment dû à de nombreuses critiques essuyées par la firme de Mountain View mais aussi par Apple concernant l’ouverture de leurs magasin d’applications à d’autres systèmes de paiement que le leur. Dans le billet de blog confirmant l’accord signé avec Spotify, la firme présente ce projet encore au stade de pilote comme une opportunité pour “un petit nombre de développeurs participants de proposer une option de facturation supplémentaire à côté du système de facturation de Google Play“. “Ce projet pilote nous aidera à mieux comprendre si et comment la facturation au choix de l’utilisateur fonctionne pour les utilisateurs de différents pays et pour les développeurs de différentes tailles et catégories” poursuit le représentant de Google.

Google est d’ailleurs conscient qu’il s’agit d’une première étape et le fait savoir, en se vantant d’être le premier à s’engager sur cette voie, alors que cette possibilité manquait depuis très longtemps tant sur Android qu’iOS. Une stratégie de longue date qui avait fait l’objet de critiques et même d’actions judiciaires dans certains pays, notamment pour Apple qui avait été contrainte de s’ouvrir aux Pays-Bas et au Japon. “Nous pensons que les utilisateurs devraient continuer à avoir le choix d’utiliser le système de facturation de Play lorsqu’ils installent une application à partir de Google Play. Nous pensons également qu’il est essentiel que les systèmes de facturation alternatifs répondent à des normes de sécurité tout aussi élevées en matière de protection des données personnelles des utilisateurs et des informations financières sensibles “explique Google.