Orange : premier opérateur sur la fibre et la convergence en Europe malgré une année 2021 délicate

Orange :  premier opérateur sur la fibre et la convergence en Europe malgré une année 2021 délicate

Le groupe Orange a réussi à sauvé les meubles en 2021 avec un chiffre d’affaires stable malgré une chute de son bénéfice net lié notamment à la dépréciation de ses actifs en Espagne. Pour autant, les performances commerciales de l’opérateur sont globalement au rendez-vous :  numéro 1 sur la fibre en Europe, mais aussi premier sur la convergence. 

Au-delà des termes financiers et techniques, comme l’Ebitdal en baisse mais en hausse hors cofinancement, un cash flow “juge de paix” de 2,4 milliards, un churn en diminution et un pic des Capex… Orange a vécu une année compliquée notamment en Espagne (-4,7 %) où il promet un rebond mais il peut dire aujourd’hui merci à l’Afrique. Au final, plus de peur que de mal, le groupe français signe une année dans le vert avec un chiffre d’affaires en progression de 0,8 %, à 42,5 milliards d’euros, dont 11,1 milliards au quatrième trimestre.

L’ex-France Télécom atteint tous ses objectifs 2021 et prévoit en 2022 un cash-flow organique d’au moins 2,9 milliards d’euros. Pour sa dernière présentation de résultats, Stéphane Richard qui cédera sa place le 4 avril à Christel Heydemann. se félicite de la position du groupe en Europe : “Grâce à nos investissements, nous sommes aujourd’hui le leader de la fibre optique en Europe avec un vaste réseau sur l’ensemble du périmètre du groupe de plus de 56 millions de foyers raccordables. Sur la convergence, notre leadership européen est aussi confirmé avec 11,5 millions de clients. L’intégration de TKR en Roumanie et le processus déjà bien engagé en Belgique d’acquisition de Voo participent à son renforcement. Sur notre principal marché, la France, nous réalisons de très belles performances commerciales et la satisfaction de nos clients est en constante progression.” A total dans le monde, Orange compte aujourd’hui  82 millions d’abonnés mobiles (forfaits), en augmentation de 4,8% sur un an. Les services fixes totalisaient eux 46,4 millions d’accès au 31 décembre 2021.

Autre motif de satisfaction, palliant la mauvaise santé de l’activité espagnole, les performances commerciales en France mais surtout, une dynamique remarquable dans la zone Afrique avec une croissance de 11% du chiffre d’affaires. “Avec plus de 44 millions de clients 4G, la data mobile continue de se développer et génère des revenus en hausse sur ce segment de 25%”, explique Stéphane Richard.

Enfin, avec plus de 800 millions d’euros de revenus, la cybersécurité affiche en 2021 une croissance de +14%, tandis qu’Orange Bank compte maintenant 1,7 million de clients en Europe. Des défis restent enfin importants pour le groupe, comme bascule du cuivre vers la Fibre, la transition vers les métiers de l’IT, ou encore le redressement de la situation en Espagne, et pourquoi pas une consolidation sur laquelle il travaille. La prochaine gouvernance a du pain sur la planche.