Vente des chaînes de TF1 et M6, Mediawan (Xavier Niel) prêt à profiter d’un échec

Vente des chaînes de TF1 et M6, Mediawan (Xavier Niel) prêt à profiter d’un échec

Certains acteurs de l’audiovisuel ont préféré ne pas faire d’offres pour les chaînes Gulli, TFX, 6Ter et TF1 Séries Films, mais restent aux aguets en cas d’échec.

La vente des chaînes de TF1 et M6 n’attire pas vraiment les foules, mais le dossier reste scrupuleusement surveillé. S’ils doivent se séparer d’au moins trois chaînes pour respecter la réglementation imposant un nombre limite de canaux TNT à 7 pour un seul acteur, le futur duo possède une solution de secours ouvrant de nouvelles portes aux diffuseurs ambitieux.

En effet, la fusion ne se fera pas à n’importe quel prix et M6 par exemple pourrait ne pas accepter de céder Gulli pour 100 millions d’euros seulement après en avoir investi 200. Si les propositions faites en début de mois ne sont pas satisfaisantes, les deux fiancés pourraient alors choisir de les conserver et de les basculer en streaming, en rendant les fréquences concernées. Ce qui présenterait une occasion en or qu’attendent plusieurs acteurs dont Xavier Niel et sa société Mediawan, explique Challenges.

Avec la cession des fréquences, les allocataires de cette dernière devraient alors négocier de nouvelles conventions à la carte et permettant ainsi à certains acteurs de récupérer des fréquences pour moins cher qu’à travers un rachat direct à M6 ou TF1. Il est probable que le prix de chacune soit basée sur la numérotation : TFX (canal 11) sera alors plus onéreuse que 6ter. Les propositions d’acteurs comme Alain Weill, Altice ou encore Redworld Media pour le rachat de certaines antennes seront analysées et un verdict devrait tomber d’ici la mi-avril.