Clin d’oeil : quand la justice empêche, sans le savoir, un abonné Free de récupérer sa connexion Internet

Clin d’oeil : quand la justice empêche, sans le savoir, un abonné Free de récupérer sa connexion Internet

Le rétablissement d’une connexion à Internet peut parfois prendre plus de temps qu’espéré par l’abonné, surtout quand le processus judiciaire s’en mêle. Un abonné Free a ainsi patienté plus d’un mois.

Plus d’un mois. C’est le temps durant lesquels plusieurs habitants et commerçants de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, ont été privés de connexion à Internet. En cause : un acte de vandalisme.

“Le 3 janvier, j’ai remarqué qu’Internet n’était plus accessible. Comme je télétravaille beaucoup, c’est quelque chose qui est absolument nécessaire”, explique un abonné Free, privé d’Internet, de télévision et de téléphone, sachant que tout passe par sa box. Deux jours après son appel au service client de l’opérateur, un technicien envoyé sur place a constaté un câble sectionné au niveau d’une armoire de rue.

Ayant indiqué “surveiller le dossier et être à l’écoute de leurs clients”, Free avait annoncé de son côté un ticket d’incident ouvert le 10 janvier 2022 et une résolution le 24 janvier. Mais c’était sans compter le contexte, venu rallonger le délai. “La vandalisation d’un câble d’armoire PMZ entraine un dépôt de plainte, qui peut retarder les réparations”, explique en effet Orange, gestionnaire de l’équipement.

Ce client Free et ceux des autres opérateurs ont ainsi dû patienter jusqu’au 8 février 2022, avant que les travaux de réparation ne soient effectués par l’opérateur historique. Le temps, selon l’abonné Free, de dépenser “90 euros en supplément de connexion téléphonique, pour pouvoir continuer à travailler”.

Source : Actu.fr