Coup dur pour Molotov, les chaînes TF1, TMC, LCI, TFX et TF1 Séries Films ne sont plus disponibles gratuitement

Coup dur pour Molotov, les chaînes TF1, TMC, LCI, TFX et TF1 Séries Films ne sont plus disponibles gratuitement

En l’espace d’un mois, Molotov perd neuf chaînes en clair dans son offre gratuite. 

Bis repetita. Après les chaînes de la TNT d’M6, Molotov distribuera dorénavant les flux en clair du groupe TF1 dans ses offres payantes. La plateforme a annoncé hier avoir signé les conditions fixées par TF1 pour la distribution des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 séries films et LCI dans son abonnement à 3,99€/mois. Cet accord concerne aussi les replays et bonus de ces chaînes (disponibles prochainement).

Le service de TV par internet aux 17 millions d’utilisateurs “regrette cette situation et réaffirme son attachement à la gratuité pour tous des chaînes en clair de la TNT. Il est d’ailleurs important de noter que toutes les autres chaînes sont accessibles gratuitement sur Molotov, en dehors de celles des groupes TF1 et M6”. Une communication qui n’a cependant pas vraiment plu à la Une, présentée comme unique responsable de ce changement. Le groupe TF1 explique dans un communiqué “que la décision de proposer ses chaînes et services en payant relève de la seule initiative de Molotov, ce dernier ayant adhéré unilatéralement à ses conditions de distributions“.

Dans le même temps, Molotov cesse pour le moment la distribution des chaînes payantes du groupe TF1 (TV Breizh, Ushuaïa TV et Histoire TV). “Cette situation est susceptible d’évoluer en fonction des discussions qui sont toujours en cours“, annonce un communiqué.

C’est un vrai coup dur, la start-up a essuyé deux grandes défaites devant la justice en quelques semaines seulement. D’abord début décembre face à M6, le service de télévision par internet a alors été condamné pour «contrefaçon» et «parasitisme» par le tribunal judiciaire de Paris. Il a ainsi dû verser 7 millions d’euros de dommages et intérêts au groupe de Nicolas de Tavernost. Le 10 janvier dernier, la même juridiction l’a cette fois sanctionné pour contrefaçon face à TF1, le sommant de verser à la filiale de Bouygues,  la bagatelle 8,5 millions d’euros, ainsi que de retirer les chaînes gratuites du groupe.

Dans cette affaire, Molotov s’est vu  reprocher la diffusion des chaînes de la TNT de TF1  sans autorisation, ni contrat et ce depuis mi 2019 date à laquelle le contrat de distribution avait pris fin. TF1 avait ensuite proposé au service OTT une nouvelle grille tarifaire, avec un tarif dégressif en fonction du nombre d’abonnés et un prix minimum de 4 millions d’euros par an, contre 1.5 million dans le précédent accord. La plateforme avait alors refusé.