Fin du calvaire pour les habitants d’un village, ils ne seront bientôt plus en zone blanche

Fin du calvaire pour les habitants d’un village, ils ne seront bientôt plus en zone blanche

Ce n’est qu’une question de temps pour un village de la Drôme. Grâce à l’implantation d’un pylône de téléphonie mobile mutualisé, il ne sera bientôt plus en zone blanche.

“Sans cet accord, les opérateurs ne viendraient pas ici, car commercialement cela n’a aucun intérêt”, souligne Guillaume Roche, représentant de SFR, alors que Châteauneuf-de-Bordette s’apprête à sortir de zone blanche grâce au New Deal Mobile. Après l’implantation d’un pylône mutualisé, la centaine d’habitants de ce village du département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes, verra ses conditions d’accès au réseau mobile s’améliorer. Si certains riverains s’en réjouissent à l’heure du télétravail et de la formation à distance, d’autres ont déploré le manque de concertation sur le sujet.

“La commune a été retenue avec obligation de couverture de trois points d’intérêt pour une couverture mutualisée pour trois opérateurs : Bouygues Telecom, Free et SFR. L’opérateur retenu pour la construction et l’exploitation est SFR avec obligation de mise en service au 26 décembre 2022”, explique Olivier Fradot, représentant les sociétés JSC-Bauxite. Un pylône mutualisé de 36 mètres de haut sera ainsi installé dès cet été sur un terrain privé, au bord de la route des Pilles, lieu jugé le plus adapté. Définir le lieu n’a effectivement pas été évident, au regard du relief des lieux. Plusieurs emplacements ont ainsi été envisagés, mais écartés, car ne permettant pas une couverture optimale ou dénaturant trop de la paysage.

Pour les plus inquiets concernant les ondes, un représentant de SFR a assuré lors d’une réunion organisée le 21 janvier dernier que les opérateurs sont soumis à un cadre législatif et que les émissions sont les plus faibles possible. Il a également rappelé que ceux le souhaitent peuvent se rapprocher de l’ANFR pour comparer les niveaux d’expositions aux ondes avant et après la mise en service de l’équipement.

Source : Le Dauphiné Libéré