Free Mobile : le projet d’antenne tombe à l’eau, la municipalité dénonce des pressions

Free Mobile : le projet d’antenne tombe à l’eau, la municipalité dénonce des pressions

Tout semblait prêt pour accueillir la nouvelle antenne-relais de Free. Sauf qu’une rétraction a fait capoter le projet.

Free compte installer une antenne 5G sur la commune de Rabastens, dans le département du Tarn, en région Occitanie. Sauf que le projet a récemment pris du plomb dans l’aile. “Ils ont loué la peau de l’ours avant de l’avoir achetée”, s’agace une élue, alors que l’achat du terrain avait été discuté et validé lors du conseil municipal. Or, aucun bail n’était semble-t-il signé.

D’après une annonce faite par la municipalité, le propriétaire du terrain privé où devait être implanté le pylône de 30 mètres s’est finalement rétracté. Le terrain n’est donc plus à vendre. “Le vendeur du terrain de Cavalade, où devait être installée l’antenne-relais, a été victime de pressions”, déplore la mairie, alors que le projet rencontre une vive opposition de riverains réclamant la suspension et faisant circuler une pétition. Ce n’est pas l’avis des opposants. “Peut-être que cet homme s’est rendu compte qu’il n’avait pas fait une si bonne affaire que ça”, expliquent-ils.

Acheter une parcelle pour la louer à l’opérateur

“Free proposait trois sites, en centre-ville, sur le réservoir Saint-Martin et enfin à la Cavalade. Nous avons opté pour la Cavalade qui est le plus éloigné du centre-ville et de l’école. Avec l’achat de cette parcelle, nous allons pouvoir contraindre Free à s’installer là”, expliquait dernièrement Nicolas Géraud, maire de Rabastens. La commune avait décidé d’acquérir une parcelle agricole de 1 000 m² pour 5 000 euros afin d’en faire un terrain municipal et de louer celui-ci à l’opérateur, y voyant ainsi “une opération rentable”.

Source : Le Journal D’ici (version papier)