Orange : la fonction de PDG dissociée, qui pour prendre la présidence ?

Orange : la fonction de PDG dissociée, qui pour prendre la présidence ?

Alors que Christel Heydemann devrait devenir la directrice générale d’Orange vendredi prochain, il reste encore un poste où il faudra remplacer Stéphane Richard lors de son départ.

Deux nouveaux patrons pour remplacer l’ancien. En plus d‘un nouveau directeur général, l’opérateur historique cherche également à trouver un nouveau président du conseil d’administration. Et rien n’est encore joué.

Parmi les candidats régulièrement cités, le nom de Pascal Cagni ressort. Cet homme a notamment dirigé Apple Europe de 2000 à 2012, date à laquelle il rencontre Emmanuel Macron. Ce dernier le nommera cinq ans plus tard, une fois Président de la république, au poste de président de Business France et ambassadeur délégué pour les investissements internationaux. Il a également créé son propre fond d’investissement en 2014 et son statut d’entrepreneur ainsi que son parcours international le rendent crédible au poste, malgré plusieurs détracteurs.

Un autre candidat fait parler de lui : Sébastien Proto, actuel numéro deux de la Société générale. Sorti major de sa promotion à l’ENA, il a également travaillé à la banque Rothschild avant de rejoindre l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Cependant, certains s’accordent à dire qu’il est peu probable qu’il choisisse de quitter ses fonctions dans le milieu bancaire pour occuper une place de président non exécutif.

L’ancien DRH de l’opérateur, Bruno Metling est également évoqué notamment pour sa direction des activités d’Orange en Afrique. Le président de la société Valeo, Jacques Aschenbroich aurait été pressenti, mais jamais approché ni contacté. Le PDG de La Française des jeux Stéphane Pallez attire également par sa connaissance des rouages de l’Etat mais aussi du fonctionnement d’une entreprise dont l’activité est très régulée.

Comme pour le poste de DG, Orange pourrait également accueillir une femme à la tête du conseil d’administration. Plusieurs noms ressortent, comme Patricia Barbizet, présidente de Témaris et Associé ou encore Clara Gaymard, cofondatrice de RAISE, écosystème entrepreneurial. Une ministre actuelle ayant déjà été directrice générale d’HP Afrique est également envisagée : Elisabeth Moreno, la ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. Cette dernière à tout de même une légère expérience chez Orange, puisqu’elle a été manager des ventes PME-PMI Paris-Sud chez Orange, entre 1998 et 2002.

Soruce : Le Figaro