Netflix pourrait peser plus lourd que la vente de DVD et de Blu-Ray en France cette année

Netflix pourrait peser plus lourd que la vente de DVD et de Blu-Ray en France cette année

Ca bouge sur le marché français de la vidéo, avec un secteur en pleine explosion sur notre territoire, mais si on regarde de plus en plus de séries et de films, les moyens de visionnage ont dorénavant changé et c’est Netflix qui en tire le plus profit.

Selon une étude du cabinet Futuresource Consulting relayée par LCI, la France dépensera sept milliards d’euros sur le marché de la vidéo. Il s’agit bine sûr d’une estimation, regroupant le box-office du cinéma, les ventes de DVD/Blu-RAy ainsi que toutes les offres de vidéo à la demande. 

Une bonne nouvelle pour le marché français qui a longtemps stagné. Selon cette étude, l’année 2019 serait la première à marquer une nette croissance notamment grâce à l’ascension fulgurante de la première plateforme de SVOD mondiale : Netflix. En effet, si en fin d’année 2018, Netflix pouvait revendiquer 5 millions d’abonnés et représenter la moitié du chiffre d’affaires global de la SVOD, cette année il pourrait passer le cap des deux-tiers des revenus du marché ,estimés à 827 millions d’euros. 

Si le géant Américain poursuit sur sa lancée, il pourrait ainsi dépasser d’ici la fin de l’année la vente de Blu-Ray et de DVD. Un exemple de l’évolution des habitudes de consommation qui se traduit par une dématérialisation des supports du divertissement. Un passage du physique au numérique qui a déjà été effectué avec succès pour le marché de la musique il y a quelques années. Cependant, deux marchés ne sont pas inquiétés par cette évolution : le cinéma en salles, qui représente toujours 19% du marché de la vidéo mais surtout la télévision payante qui cumule 64% du marché. 

Cependant , la croissance du pionnier de la SVOD pourrait être impactée par l’arrivée de la concurrence, avec Apple, Disney et HBO qui arrivent sur le marché. De plus, sur le marché français, peu de gens sont enclins à payer plusieurs abonnements différents de SVOD et le budget de divertissement des foyers ne se contente pas seulement des films et séries, mais concerne également les jeux-videos par exemple. Il reste donc à voir jusqu’où Netflix peut monter en France.