Test du Honor 50 Lite : quelle expérience avec ce smartphone à moins de 300 euros ?

Test du Honor 50 Lite : quelle expérience avec ce smartphone à moins de 300 euros ?

Univers Freebox vous a proposé le test du Honor 50. Voici à présent celui du Honor 50 Lite, autre smartphone sonnant le grand retour de l’ancienne marque de Huawei après une période compliquée sur fond d’embargo nord-américain. Quelques concessions se soldent par une expérience en demi-teinte.

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques techniques du Honor 50 Lite qui coûte 269,90 euros dans une configuration avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage.


Fiche technique du Honor 50 Lite : 


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,0 GHz (chipset Qualcomm Snapdragon 662)

-  Mémoire vive : 6 Go


-  Écran : dalle IPS 6,57 pouces avec une définition 2 340 x 1 080 pixels

-  Audio : son sortant de la tranche inférieure

-  Stockage : 128 Go (non extensible par carte MicroSD)


-  Gestion SIM : deux logements Nano-SIM

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1/B3/B5/B7/B8/B20/B28

-  Compatibilité 5G : non


- Quadruple capteur photo au dos, dans un bloc circulaire :
64 + 8 + 2 + 2 Mégapixels (principal + ultra grand-angle + macro + portrait)

-  Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels dans un poinçon excentré


-  Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche supérieure)

-  Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-  Support Wi-Fi : version Wi-Fi 5

-  Connectivité Bluetooth : version 5.0

-  NFC : oui


-  Batterie : 4 300 mAh non amovible

-  Recharge filaire : support de la charge 66 Watts

-  Recharge sans-fil : non


-  Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface Magic UI 4.2


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale
ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : décembre 2021


-  Dimensions : 161,8 x 74,7 x 8,5 millimètres

-  Poids : 192 grammes


- DAS tête :  0,8 W/kg

- DAS tronc :  1,1 W/kg

- DAS membres :  2,76 W/kg


Un smartphone élégant

Le Honor 50 Lite opte pour une finition sobre, ce qui donne un aspect qualitatif, au moins visuellement. Entre les mains, la finition plastique rappelle en effet le positionnement tarifaire de ce smartphone, à savoir sous la barre des 300 euros. La prise en main est également l’occasion de froncer les sourcils, avec l’apparition des premières traces de doigts et des poussières. Oui, tout ce petit monde vient très vite.

Chose notable : le bloc photo arrière est plutôt bien intégré, tant physiquement que visuellement. Il ne dérange ainsi pas en mode paysage ou sur la table, surtout lorsque l’on a appliqué une coque de protection, mais ne casse pas l’esthétique de l’ensemble.

Pas d’OLED, pas de double haut-parleur stéréo

Pour rester sous la barre des 300 euros, Honor a fait le choix de faire l’impasse sur l’AMOLED, mais également sur le taux de rafraîchissement au-delà des 60 Hz standards. Le Honor 50 Lite profite fort heureusement de la définition Full HD+ et du poinçon pour la caméra avant, mais également d’une bonne luminosité et de bons angles de vision. Ce n’est pas l’écran cochant toutes les cases, mais un écran malgré tout très agréable à utiliser. Depuis les paramètres, il sera possible d’ajuster le mode de couleur ou encore de trouver des modes de fonctionnement en fonction des scénarios (confort des yeux, mode ebook et mode sombre). Vous pourrez même masquer le poinçon avant une bordure virtuelle créée par le logiciel.

Au chapitre son, notre Honor 50 Lite fait également le sacrifice du double haut-parleur stéréo. Seule la tranche inférieure émet lors d’une vidéo ou d’une partie de jeu. Un son qui tire un peu trop vers les médiums et manque de relief. Le smartphone propose en revanche la connectique mini-jack, au niveau de la tranche supérieure. Vous aurez le choix entre le mini-jack, l’USB-C et le Bluetooth pour connecter vos dispositifs audio tels que les écouteurs.

Un capteur 64 Mégapixels

Le Honor 50 Lite compte quatre capteurs photo dorsaux. Un capteur photo principal de 64 Mégapixels s’accompagne de modules 8, 2 et 2 Mégapixels pour l’ultra grand-angle, la macro et le mode portrait. Il présente un capteur frontal 16 Mégapixels dédié aux selfies. Dans l’ensemble, les clichés sont exploitables, mais pas exceptionnels, notamment pour la partie zoom et nuit. Le traitement opéré par le mode nuit peut paraître un peu long, devenant même agaçant à la longue. Le capteur macro était par ailleurs parfaitement dispensable, tant il n’apporte rien d’intéressant à l’usage.

Ci-dessous, une photo en partant de l’ultra grand-angle jusqu’au zoom 8x :

Une photo avec du flou d’arrière-plan (“Portrait” dans la barre d’options en bas) :

Une photo en mode macro (“Plus/Super Macro”) :

Deux photos avec le mode Haute Résolution (“Plus/Haute résolution”) :

Deux photos de nuit et leurs versions corrigées par le mode dédié (“Cliché nocturne” dans la barre d’options en bas) :

Un selfie en intérieur (avec une lumière pas aussi intense qu’il n’y paraît ):

Pas de 5G, mais une gestion dual-SIM

Le Honor 50 Lite s’équipe du SoC Snapdragon 662, une plate-forme limitée à la 4G pour la partie réseau mobile. Pas de 5G pour lui, donc.  Il propose en revanche une gestion dual-SIM, permettant ainsi de gérer deux numéros mobiles depuis un même terminal. Comme à chaque test, nous avons réalisé des mesures de débits avec les outils nPerf et RNC Mobile, disponibles sur le Play Store de Google.

Ci-dessous, des débits obtenus en intérieur :

Et d’autres débits, mesurés en extérieur :

Un smartphone qui se débrouille, mais pas une bête de course non plus

Équipé d’un processeur octa-core 2,0 GHz associé à 6 Go de mémoire vive, le Honor 50 Lite n’est pas la bête de course du moment. Il assure suffisamment de réactivité pour les tâches courantes, mais peut se montrer un peu long au moment de lancer un jeu pas très récent comme Call of Duty Mobile. Sans trop forcer, notre ami ne tarde pas à être tiède sur l’ensemble du corps. Pour autant, il n’a jamais chauffé de manière désagréable durant notre test.

Si la mémoire interne de stockage ne fait pas office de goulet d’étranglement, les vitesses en écriture et en lecture mesurées avec l’outil Disk Speed ne sont pas d’exceptionnelles non plus.

Une charge ultra rapide

Le Honor 50 Lite s’équipe d’une batterie 4 300 mAh. Une telle capacité permettra de franchir tranquillement la journée et d’en avoir encore sous le pied pour une demi-journée supplémentaire. Tenir deux jours loin du secteur sera en revanche plus compliqué sans se restreindre.

Ci-dessous, un suivi d’utilisation : départ à 16h37 avec 100 % et arrivée le lendemain à 16h20 avec 5 % :

  • 15 minutes de jeu avec le son du smartphone
  • 40 minutes de streaming audio avec le son du smartphone
  • 35 minutes de YouTube avec le son du smartphone
  • Consultation et alertes Gmail/Twitter/LinkedIn
  • Pas mal de surf sur Internet
  • Un appel voix court
  • 25 minutes d’appel vidéo
  • SMS/MMS
  • 6 téléchargements d’applications, dont 1 gros
  • 9 mises à jour d’applications
  • 1 mise à jour système
  • 1 heure et 45 minutes de partage 4G
  • Photos
  • Tests de débits
  • Fonctionnement continu de TousAntiCovid

Avec son smartphone, le constructeur fournit un chargeur filaire capable de délivrer une puissance de 66 Watts. Autant dire que faire le plein ne tient pas de la corvée. C’est même pratique le matin, avant de prendre la route vers le travail, ou le soir, avant de rejoindre des amis. Récupérer la moitié de la charge en un quart d’heure est un vrai confort au quotidien. Il vous faudra bien moins d’une heure pour faire le plein complet.

Ci-dessous, un suivi de charge en filaire réalisé par nos soins :

  • 16h00 : 5 %
  • 16h05 : 22 %
  • 16h10 :  43 %
  • 16h15 : 57 %
  • 16h25 : 80 %
  • 16h30 : 90 %
  • 16h35 : 97 %
  • 16h37 : 100 %

Android 11 avec l’interface Magic UI 4.2

Avec son Honor 50 Lite, la marque fournit une interface Magic UI 4.2 basée sur Android 11 et dotée des services de Google, dont le Play Store.

Elle propose des fonctions pratiques incluant :

  • Le choix d’avoir ou non le tiroir d’applications
  • La gestion avancée des raccourcis et gestes
  • La navigation à une main
  • Le mode sombre
  • Le mode confort des yeux (ton plus chaud)

Elle s’accompagne également de quelques applications et jeux préinstallés dans le cadre de partenariats commerciaux et rangés à l’aide de dossiers : TrainPal, Trip.com, WPS Office, Lords Mobile, Game of Sultans,  Booking.com et TikTok. Tout ce petit monde peut être désinstallé.

Concernant enfin la partie sécurité, une mise à jour de 753 Mo nous a permis de passer des patchs d’octobre 2021 à ceux de décembre 2021. Appréciable pour un smartphone à moins de 300 euros. De leur côté, lecteur d’empreintes latéral et reconnaissance faciale ont fonctionné parfaitement du début à la fin. Les deux solutions de déverrouillage avancé nous évitaient les ratés et les temps d’attente. Là encore, un bon point.


VERDICT :

Le Honor 50 Lite laisse une impression en demi-teinte. Il a des atouts comme son design sobre, son bel écran, son capteur photo 64 Mégapixels, sa charge ultra rapide (chargeur fourni), son interface complète et à jour, mais manque un peu de réactivité avec les tâches gourmandes, oublie le double haut-parleur stéréo et fait l’impasse sur la 5G. L’autonomie n’est pas exceptionnelle, mais permettra de passer un peu plus d’une journée loin du secteur. Pour 300 euros, on se dit qu’il est possible d’avoir mieux, au regard de la concurrence exacerbée dans le secteur du smartphone et en guettant les promotions.