Clin d’oeil : pour Xavier Niel, Uber et Airbnb font plus bouger la société que l’action politique

Clin d’oeil : pour Xavier Niel, Uber et Airbnb font plus bouger la société que l’action politique

Fier d’être Français et de vivre à Paris, Xavier Niel estime que les politiques ne disposent plus aujourd’hui des moyens de la société civile.

Le Jury du Cercle « Pierres d’Or » a décerné en juillet dernier à l’unanimité la « Pierre d’Or » du Jury à un grand entrepreneur, passionné par l’immobilier et dont les projets pullulent en la matière, Xavier Niel.

A cette occasion, le fondateur d’Iliad  a accordée une interview vidéo réalisée dans les locaux d’ « Immoweek », au 14ème étage de la tour Montparnasse. Désormais disponible sur Youtube, cet entretien met l’accent sur la vision de l’immobilier de Xavier Niel, et aborde ses investissements, que ce soit dans Station F et Hectar dont la “finalité n’est pas commerciale”, mais aussi dans Unibail-Rodamco-Westfield sans oublier les hôtels particuliers.

Si cet entrepreneur modèle estime “ne pas être plus crédible qu’un jeune de 25 ans qui connaitra davantage les besoins des jeunes générations”, il perçoit aujourd’hui une tendance au cœur des enjeux du secteur de l’immobilier tertiaire. “Selon moi, il faut construire des immeubles de bureaux qui donne envie d’aller travailler” à la nouvelle génération.

Alors quand il s’agit de savoir si le pouvoir économique a pris le pas sur la politique, la patron de Free répond sans ambages : ” la société civile, a des moyens dont ne disposent plus les politiques à ses yeux. Sans compter les basculements électoraux réguliers qui ne permettent pas une réelle continuité. Sur cette thématique, on pourrait supposer, par exemple, que les fondateurs d’Uber ou de Airbnb ont davantage changé notre pays ou notre ville que n’importe quelle décision politique prise et ce, quel que soit le jugement que l’on porte sur ces sociétés. On peut le regretter, mais c’est une réalité. Je ne dis pas que c’est parfait, loin de là. Mais, en effet, j’estime que la société civile fait davantage bouger la société que l’action politique.”

Mais Xavier Niel n’en démord pas et ne cache pas la “chance d’être en France, car c’est un pays qui donne à tous les citoyens la chance de réussir”. et d’ajouter : “On n’a ni d’Elon Musk ni de Steeve Jobs en France. Mais ce n’est pas grave. Je trouve que la France est un pays fantastique et je l’aime d’un amour inconditionnel et déraisonné. Je voyage beaucoup, mais quand je reviens à Paris, à chaque fois je me dis qu’il n’y a pas plus belle ville. C’est sans doute naïf, mais c’est sincère.”