Amazon condamné à une amende de plus d’1 milliard d’euros pour pratiques anti-concurrentielles

Amazon condamné à une amende de plus d’1 milliard d’euros pour pratiques anti-concurrentielles

Dans le collimateur des autorités italiennes de la concurrence, Amazon écope d’une lourde amende. Le géant américain est accusé d’avoir pénalisé certains vendeurs de sa plate-forme et tenté de court-circuiter ses concurrents dans la logistique.

“Amazon a porté atteinte aux opérateurs concurrents”, ont estimé les autorités italiennes de la concurrence, pointant du doigt le fait que le géant du commerce en ligne favorise “son propre service logistique” pour l’expédition et la livraison des colis. Il lui est reproché de porter atteinte aux vendeurs n’utilisant pas son propre service de logistique, en les privant d’un “ensemble d’avantages essentiels pour obtenir une visibilité et de meilleures perspectives de vente”, mais aussi de porter “atteinte aux opérateurs concurrents dans le service logistique du commerce électronique”.

“La stratégie abusive adoptée par Amazon est particulièrement grave, car elle est susceptible de décourager, voire d’éliminer, la concurrence sur les marchés concernés“, aux yeux des autorités antitrust qui ont ainsi annoncé ce jeudi 9 décembre infliger au mastodonte américain une amende record de 1,128 milliard d’euros pour “abus de position dominante”. Le comportement est jugé d’autant plus grave par le régulateur qu’“au moins 70 % des achats de produits électroniques grand public en Italie”, passent par Amazon.

Pas question pour Amazon de payer les pots cassés

La sanction est lourde et fait partie de l’une des plus grosses amendes pour pratiques anticoncurrentielles infligées en Europe, dans une bataille ciblant les géants américains de la tech. Amazon a exprimé un “profond désaccord”, estimant que “l’amende et les mesures correctives proposées sont injustifiées et disproportionnées”. Il a déjà fait savoir qu’il présentera un recours. Ce n’est d’ailleurs pas une première pour Amazon. En novembre dernier, le gendarme de la concurrence infligeait déjà une amende de 68,7 millions d’euros à Amazon, pour avoir restreint l’accès à sa plate-forme à certains revendeurs de produits Apple.

Source : Le Monde