Bouygues Telecom : un nouveau carton plein sur le mobile et des performances solides sur les box

Bouygues Telecom : un nouveau carton plein sur le mobile et des performances solides sur les box

La dynamique commerciale de Bouygues Telecom se poursuite au troisième trimestre 2021 autant sur le mobile que sur le fixe.

Après Orange et en même temps que Free, Bouygues telecom dévoile aujourd’hui ses résultats commerciaux et financiers sur les 9 premiers mois de l’année mais aussi lors du 3e trimestre. Dans un marché mobile très concurrentiel, Bouygues continue de se démarquer avec des offres B&You très agressives, de quoi lui prendre la place de premier recruteur sur le segment entre le 30 juin et fin septembre avec un gain de 178 000 abonnés (hors MtoM). Son parc mobile comptait alors 14,6 millions de clients grâce à l’intégration des 2,1 millions de clients de EI Telecom au 1er janvier 2021 suite à son rachat.

Sur la fibre, le parc de clients atteint à présent 2,1 millions d’abonnés grâce au gain de 171 000 nouveaux clients lors du troisième trimestre, contre 343 000 ventes nettes pour Orange et 228 000 pour Free. Près de la moitié des abonnés box de Bouygues Telecom possèdent désormais une offre fibre, contre 34% un an auparavant. Au total sur le fixe, l’opérateur a recruté 73 000 nouveaux abonnés, derrière l’opérateur historique mais devant celui de Xavier Niel.

En matière de déploiement de la fibre, la filiale télécoms de Bouygues compte désormais 22,5 millions de prises raccordables, en ligne avec les objectifs son plan stratégique Ambition
2026. “En zone RIP, leur nombre a doublé par rapport à fin décembre 2020, reflétant une accélération du
déploiement”, précise un communiqué.

Cette bonne dynamique commerciale se reflète dans le chiffre d’affaires de l’opérateur, qui à fin septembre 2021, ressort à 5,3 milliards d’euros, en hausse de 13% par rapport à fin septembre 2020 (+5% à périmètre constant). Les revenus sur les Services croissent de 14% (+5% hors intégration de EI Telecom ). Ces derniers bénéficient de l’augmentation de la base clients mobile et fixe mais aussi des revenus moyens par abonné.