La réforme de la redevance TV n’aura pas lieu avant 2023

La réforme de la redevance TV n’aura pas lieu avant 2023

Le débat sur la réforme de la redevance télé n’a toujours pas trouvé une réponse claire et écope d’un énième rapport pour parvenir à une solution.

Le serpent de mer n’a toujours pas vu sa tête tranchée. La réforme de la redevance télévisuelle reste un dossier épineux sur lequel de nombreux gouvernements se sont penchés, sans jamais prendre de décision finale.

François Hollande désirait l’étendre au-delà du téléviseur, Emmanuel Macron s’y est frotté plusieurs fois mais sans jamais aboutir à une décision… Mardi soir, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a confirmé à l’Assemblée nationale que cette réforme si difficile à déterminer n’était pas pour 2022.

Prévue pour se calquer sur la disparition de la taxe d’habitation, la réforme a été reléguée au second plan puisque cette dernière n’interviendra pas avant 2023. De plus, cette redevance continue de rapporter quelques 3 milliards d’euros par an. Cependant, avec la disparition de la taxe d’habitation, le projet a donc une date limite pour aboutir.

Roselyne Bachelot a annoncé “un travail d’analyse technique approfondi” d’ici à 2022 pour établir un réel scénario de refonte de la redevance, ainsi qu’une mission confiée à l’IGAC. Un groupe de travail avait également été lancé il y a un an et un rapport interministériel sur le sujet devait être rendu au printemps 2020 mais n’a jamais refait surface.

De nombreux rapports et groupes de réflexions ont également été initiés par les précédents gouvernements et certains connaisseurs du dossier interrogés par le Figaro estiment que toutes les pistes sont déjà passées sous l’oeil de l’exécutif. L’un d’entre eux affirme “il faut juste trancher. Bercy a clairement la main sur ce dossier et la Culture espère peut être faire évoluer le rapport de force.Une nouvelle mission lui permet de gagner du temps. Vous savez ce que disait Balzac ? “Le rapport est un report, et quelquefois un apport”