Hectar, le plus grand campus agricole du monde de Xavier Niel ouvre ses portes

Hectar, le plus grand campus agricole du monde de Xavier Niel ouvre ses portes

Hectar accueillera courant septembre sa première promotion. Cette école agricole d’un nouveau genre fondée par Xavier Niel et Audrey Bourolleau va lancer aussi son propre accélérateur de startups aux portes de Paris.

Après les codeurs et les startups via 42 et Station F, le fondateur de Free va faire pousser des agriculteurs.”Sur plus de 600 hectares, HECTAR est composé d’un campus de formation, d’un accélérateur de startups et d’innovations, d’une ferme pilote en agriculture régénératrice, d’espaces de coworking, de séminaires et de sensibilisation des jeunes”, telle est la présentation faite sur son propre site internet de l’école agricole financée par Xavier Niel, déjà dans les starting-blocks seulement 6 mois après l’annonce de sa création.

Situé à 50 minutes de la capitale dans les Yvelines au sein du domaine de la Boissière racheté il y a deux ans près de 18,4 millions d’euros, “le plus grand campus agricole au monde” accueillera courant septembre sa première promotion pour accompagner la création d’entreprises dans le domaine de l’agriculture. A l’instar de l’école 42, la formation est gratuite et ouverte à tous.

Il faut dire que les défis à relever sont importants au vu des chiffres actuels. Pas moins de 160 000 fermes seront à reprendre d’ici 3 ans. 70 000 emplois agricoles sont à pourvoir chaque année. Et d’ici d’ici 2050, il faudra atteindre la neutralité carbone. Une autre mission de taille attend aussi le secteur, à savoir la préservation des sols à l’heure où 20%  deux-ci sont dégradés.

Plus concrètement, Hectar se situe “au cœur d’une ferme pilote de 250 hectares en agriculture régénératrice. L’objectif est de mettre en place un système polyculture-élevage en agriculture biologique de conservation. Cette approche, difficile techniquement, n’a jamais été réalisée de manière aussi radicale sur des grandes surfaces et sur un pas de temps aussi court. La ferme pilote a pour mission d’expérimenter et de documenter ce chemin de transition”, apprend-on par ailleurs.

L’accélérateur

Et ce n’est pas tout, puisque le campus dispose de son propre accélérateur réalisé en partenariat avec l’incubateur HEC Paris, de quoi proposer “un accompagnement sur mesure, à la carte et participatif”. 

42 et Hectar font équipe

Dès la rentrée 2021, cette nouvelle école atypique accueillera aussi une première promotion de 30 étudiants en association avec 42. Un programme de formation autour de l’intelligence artificielle dans le monde agricole sera ainsi proposé. Less apprentis codeurs seront hébergés sur le campus et plongé au sein d’un écosystème agricole et entrepreneurial pour une durée de 9 à 12 mois. Au programme,  le développement de compétences techniques en traitement des données et IA pour pour répondre au contexte et surtout aux besoins du monde agricole.

L’apprentissage se séparera en 4 projets spécifiques. Smag, un éditeur de logiciels agricoles, abordera le thème “grandes cultures et assolement”. Les élèves étudieront ainsi le traitement algorithmique, le machine learning et la visualisation afin de préparer un plan d’assolement pluriannuel pour de meilleures cultures.

Le deuxième projet est lancé avec PopFarm, qui développe des modules de fermes verticales connectées et porte sur l’utilisation du machine learning basé sur des données historiques ou en temps réel. Ensuite, les étudiants travailleront au développement de serres verticales et ergonomiques ainsi qu’à la récupération des datas pour une optimisation de la culture, le tout chapeauté par MyFood, concepteur de serres connectées. Enfin, des expérimentations autour de robots de désherbage devront être menées par les étudiants.

A la tête d’Hectar, officie Audrey Bourolleau, ancienne conseillère agriculture d’Emmanuel Macron à l’Elysée. La structure est opérée par la société “S4H”, détenue à 51% par la directrice et à 49% par NJJ Exclusive, la société personnelle de Xavier Niel.  “Avec Hectar, je poursuis mon engagement pour l’emploi et l’entrepreneuriat. L’agriculture est en pleine mutation avec de nouveaux emplois à pourvoir, des opportunités d’entreprendre, de créer et d’innover”, a déclaré le fondateur d’Iliad.