La 5G de Bouygues Telecom, un chantier 4.0 pour de nouveaux usages

La 5G de Bouygues Telecom, un chantier 4.0 pour de nouveaux usages

La 5G et la réalité augmentée catalyseurs de la digitalisation des chantiers, Bouygues Telecom est au rendez-vous.

Pas de temps à perdre pour Bouygues Telecom. Conscient que la 5G autonome dotée de son propre coeur de réseau révolutionnera le secteur de l’industrie en 2023, l’opérateur annonce avoir réalisé une nouvelle expérimentation en conditions réelles en partenariat avec le groupe Colas et Syslor. L’objectif,  évaluer l’apport de la 5G aux solutions de réalités augmentées sur des chantiers de travaux pour les réseaux en sous-sol (eau, gaz, électricité…).

C’est donc une réalité naissante et non plus de la fiction, le chantier 4.0 existe bien comme dans ce cas précis où l’intervention sur les réseaux enterrés, donc invisibles, peut parfois s’avérer complexe. Afin de répondre aux besoins métier des entreprises de travaux public, la jeune société innovante Syslor a développé une solution de réalité augmentée permettant de visualiser sur un smartphone les réseaux enfouis. “Cette solution connectée en 5G a permis de réaliser les tracés, d’accélérer les travaux d’excavation mais aussi d’identifier clairement les zones à risque. En fin de chantier, une capture vidéo des travaux a permis d’assurer un récolement plus agile et de qualité” indique un communiqué. Enfin, l’ensemble des informations recueillies tout au long du chantier a également “assuré la création du jumeau numérique du chantier pour la planification des futures interventions”.

Autre apport bénéfique de la 5G de Bouygues Telecom, l’échange rapide de fichiers très volumineux entre les chefs de chantiers de Colas, un gain de temps permettant un plus grand confort de travail en optimisant la synchronisation des données et la mise à jour rapide des dernières versions du projet.

« Cela concrétise notre vision de la Construction 4.0. Les technologies numériques clefs “(AR/VR/computer vision, big data, et la Blockchain) vont nous apporter une grande efficience par l’exploitation des données, au service de la qualité, de la sécurité et de l’environnement. Le haut-débit” sur les chantiers va donc être essentiel. Nous pensons que la faible latence permettra la téléopération des engins et la mise en œuvre de systèmes intelligents de sécurité active », a souligné David Lerouge, directeur Innovation du groupe Colas.