Orange s’engage avec l’AMRF pour réduire les incidents sur les réseaux en campagne

Orange s’engage avec l’AMRF pour réduire les incidents sur les réseaux en campagne

Orange signe une nouvelle charte avec l’Association des maires ruraux de France (AMRF) pour renforcer l’élagage à proximité des réseaux aériens.

Des branches coupées pour que les lignes ne le soient pas. L’opérateur historique a officialisé hier avec l’AMRF la signature de la charte “élagage” visant à assurer et améliorer la qualité des services communication en zones rurales. “Cette charte va faciliter la coopération entre Orange et les élus afin de prévenir l’endommagement des réseaux aériens grâce à une démarche collective et concertée pour entretenir de manière pérenne la végétation à leurs abords” explique le telco.

Orange rappelle en effet que des frottements sur les câbles ou la chute de branches lors d’intempéries “sont une cause importantes d’arrachages de câbles ou de dysfonctionnement sur les réseaux“. Il argue ainsi qu’un élagage régulier et plus efficace pourrait réduire de 50% les incidents sur les réseaux.

L’entretien et la sécurité des réseaux sont une priorité pour les élus mobilisés au quotidien et pour Orange qui consacre chaque année 500 millions d’euros à leur maintenance préventive et curative. Le budget consacré aux opérations de maintenance préventive est d’ailleurs en hausse de 24% par rapport à 2018 pour chaque ligne cuivre en service” explique-t-il dans son communiqué. Le projet n’entend pas raser tout arbre proche d’une infrastructure cependant, Orange estimant que la cohabitation entre les réseaux de communication électroniques et la végétation est “tout à fait possible mais nécessite une coordination et une vigilance collective concertée“.

Cette charte signée représente l’engagement d’Orange et de l’AMRF de coopérer afin de fluidifier le processus d’élagage, tant dans le domaine privé que public, notamment en renforçant l’information auprès des élus et des habitants. Un correspondant d’Orange accompagnera ainsi les Maires, dans le but de sensibiliser les propriétaires à élaguer régulièrement leurs plateformes.

Une initiative qui peut être une réponse à un projet de loi déposé en 2020, visant à imputer les frais d’entretien des abords du réseau téléphonique et internet directement aux opérateurs et donc à faire payer Orange ou SFR pour l’élagage des arbres dans votre commune. Le porteur de ce projet expliquait alors qu’à l’heure actuelle, les propriétaires de terrains dans ces zones peuvent parfois ” avoir la responsabilité d’entretenir les abords de plusieurs kilomètres de ligne. Cela n’est aucunement pris en considération, tout comme le fait que la pose des poteaux a pu intervenir sans préalable indemnisation des propriétaires dont les parcelles se trouvent alors grevés. En zones de montagne, les propriétaires de bois ne peuvent disposer librement des terrains situés sous ces lignes “.