Starlink, l’Internet haut débit par satellite d’Elon Musk, se rapproche d’une couverture mondiale

Starlink, l’Internet haut débit par satellite d’Elon Musk, se rapproche d’une couverture mondiale

On y est presque. Space X, la société aérospatiale de l’entrepreneur et milliardaire Elon Musk, sera bientôt capable d’assurer une couverture mondiale avec son service d’Internet haut débit par satellite Starlink.

“Nous avons déployé avec succès environ 1 800 satellites et une fois que tous ces satellites auront atteint leur orbite opérationnelle, nous aurons une couverture mondiale globale”, a indiqué ce mardi Gwynne Shotwell. “Cela devrait être vers le mois de septembre”, précise la présidente de SpaceX. Mais il restera encore une étape importante, comme elle ne manque pas de le rappeler “Ensuite, nous avons un travail de réglementation à faire dans chaque pays afin d’obtenir les autorisations nécessaires pour fournir des services de télécommunications”.

Pour rappel, Starlink est disponible en version bêta dans 11 pays, parmi lesquels la France, où l’Arcep a donné son feu vert en février dernier. Trois stations ont d’ailleurs été autorisées dans l’Hexagone selon le régulateur : à Ornon (en Gironde, près de Bordeaux), Saint-Senier-de-Beuvron (dans la Manche) et Graveline (dans le Nord). Côté tarifs, il faut compter 99 euros pour le dépôt de garantie, 499 euros pour le kit de connexion comportant une parabole, un routeur Wi-Fi et plusieurs accessoires et 59 euros de frais de livraison. Une fois le service activé, l’abonnement sera facturé 99 euros par mois. En mai dernier, Elon Musk indiquait avoir reçu plus de 500 000 précommandes.

Sources : Reuters et L’Usine Digitale