Orange, Free, SFR, Bouygues : l’Arcep fait le point sur la couverture, la qualité et le déploiement des réseaux mobiles

Orange, Free, SFR, Bouygues : l’Arcep fait le point sur la couverture, la qualité et le déploiement des réseaux mobiles

Quelle est la qualité du réseau mobile de votre opérateur ? L’Arcep vous aide à la savoir en mettant à jour son site “mon réseau mobile” avec les données des opérateurs à la fin du 1er trimestre.

Comme tous les trois mois,  l’Arcep publie les données de couverture des opérateurs au premier trimestre 2021, en métropole et en Outre-mer. Les cartes et différent indicateurs sur la qualité des réseaux sont ainsi mis à jour sur monreseaumobile.arcep.fr. Si Orange, SFR et Bouygues couvrent plus de 99% de la population en 4G, Free se rapproche avec un taux de 98,5%.

En matière de couverture du territoire, l’écart diminue également, l’opérateur de Xavier Niel couvre désormais 89% de la superficie de la France contre 92 pour Bouygues Telecom, 93% pour Orange et 94% pour SFR en tête. S’agissant de la qualité des réseaux 4G sur les routes, les quatre opérateurs restent proches, de 92% de pages web lues en moins de 10 secondes pour Free à 96% pour l’opérateur historique. Sur les lignes TGV, Orange fait cavalier seul (81%) devant Bouygues Telecom 72%. Derrière, Free Mobile fait jeu égal avec SFR (69%). Une rubrique 5G est également disponible et met en exergue le nombre de sites déployés par chaque opérateur dans la bande coeur 3,5 GHz mais aussi dans les autres fréquences utilisées.

Le site monreseaumobile.arcep.fr

 

Une autre mise à jour concerne le tableau de bord du New Deal. celui-ci présente à présent les informations actualisées relatives à la bascule en 4G des sites mobiles. Les opérateurs ont migré entre 96% et 98% de leurs sites 3G. Le régulateur a aussi fait le point sur l’avancée du dispositif de couverture ciblée au 31 mars 2021, avec 761 sites en service par les telcos.  Les opérateurs ont ainsi cravaché pour rattraper leur retard  et remplir leur objectif. “Les opérateurs sont pleinement impliqués dans cet ambitieux programme de construction de nouveaux pylônes mutualisés au travers du dispositif de couverture ciblée qui permet aux élus locaux d’identifier les zones prioritaires à couvrir”, a fait savoir en avril dernier  la Fédération Française des Télécoms

Dans le cadre ce dispositif visant à améliorer la couverture mobile dans les zones rurales ou mal couvertes, de nouveaux sites sont identifiés chaque année par les collectivités territoriales et viennent ainsi compléter la liste des zones où les opérateurs doivent déployer leur réseau. Le gouvernement a d’ailleurs publié il y a près de deux mois un arrêté listant 339 nouvelles zones non ou mal couvertes qui bénéficieront d’une amélioration de la couverture mobile. Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free sont concernés en totalité ou en partie par la couverture de ces zones. Les opérateurs concernés ont jusqu’à 2 ans pour y améliorer la couverture. “Nous arrivons maintenant à près de 3000 pylônes désignés par arrêté, donc nous sommes en train de faire un pas considérable”indiquait récemment Cédric O, ministre du Numérique.