Test de Sybel : découvrez l’interface et les contenus du premier service de streaming audio en illimité disponible sur les Freebox

Test de Sybel : découvrez l’interface et les contenus du premier service de streaming audio en illimité disponible sur les Freebox

Univers Freebox vous propose de découvrir Sybel, un service de streaming audio fraîchement arrivé sur les Freebox. Il s’agit d’ailleurs de la première plate-forme du genre disponible sur Freebox.

À la manière de Netflix, Sybel propose du contenu en illimité moyennant un abonnement mensuel. Sauf qu’il ne s’agit pas ici de contenus vidéo, mais de contenus audio.

Coûtant 3,99 euros par mois, le service donne accès à des centaines de podcasts en tout genre, dont de nombreuses créations exclusives. Vous pouvez y retrouver des documentaires, de la fiction, des contenus jeunesse et même des livres pour s’endormir. Le tout saupoudré de recommandations basées sur les écoutes précédentes pour personnaliser davantage l’expérience.

La plate-forme est disponible sur les Freebox dans le Vidéo Club ou la rubrique VOD, mais également sur ordinateur, tablette tactile, smartphone et assistant vocal. Ses contenus vous suivent ainsi partout. Univers Freebox vous propose un petit tour du propriétaire, depuis le player Free Devialet, avec un son sortant directement du système audio intégré. Sybel est également disponible sur Freebox Révolution et Freebox mini 4K, mais pas sur la Freebox Pop.

L’interface de base

Par défaut, on arrive sur l’interface d’accueil pour tout le monde, y compris pour les adultes, avec un accès à des documentaires, fictions, livres audio et contenus pour s’endormir.

L’interface se compose classiquement d’une barre latérale de navigation à gauche (qui peut d’ailleurs se réduire pour n’afficher que les icônes) et d’une grille de contenus dans le reste de l’écran.

La section “Ma liste” recense, comme on s’en doute, les contenus épinglés par l’utilisateur.

Cet épinglage s’effectue depuis la page descriptive du contenu, avec l’icône en forme de cœur. Une notification apparaît d’ailleurs en haut à droite de l’écran.

L’interface pour les enfants

En haut de la barre de navigation, il y a un accès vers le “mode KID”, soit un mode pour les enfants. Voici d’ailleurs à quoi il ressemble. Le menu donne accès à la page d’accueil avec tous les contenus jeunesse (Les histoires de Mamie, Objectif Éducation, En Orbite, Pour les tout petits, À partir de 5 ans, À partir 8 ans, Pour les plus grands, Histoire du soir, etc.), ainsi qu’à la liste de contenus favoris. Pas de sections Documentaires ou Fictions, donc.

Un lecteur simple

Le lecteur intégré propose des contrôles simples : retour de 10 secondes, lecture/pause et avance de 30 secondes. Une réglette permet de connaître l’avancement dans le contenu.

En cliquant sur l’icône montrant plusieurs cadres superposés, on affiche la liste des épisodes de la saison accompagnés des numéros, résumés et durées. Le bouton juste à côté permet de passer à l’épisode suivant. Quant à la flèche vers le bas, elle renvoie vers la fiche descriptive.

Des recommandations de contenus

Sybel distille des recommandations depuis sa page d’accueil, mais également via les fiches de contenu. Il suffit d’aller dans l’onglet “Titres Similaires”. Le choix d’une liste de couvertures alignées participe d’ailleurs grandement à la lisibilité. Bien vu.

Une gestion multiprofils

Sybel propose une gestion multiprofils pour retrouver facilement ses contenus favoris et ses propres recommandations. On y accède dans les paramètres, dont l’icône en forme de roue dentée se trouve en bas de la barre de navigation.

Lors de la création d’un profil, l’utilisateur sera invité à renseigner un pseudo, un genre (ou pas) et une date d’anniversaire. Il pourra d’ailleurs indiquer s’il s’agit d’un profil enfant pour activer d’office le mode dédié aux bambins. On peut créer jusqu’à 5 profils à dispatcher entre les membres du foyer.

Toujours parlant des enfants, lorsque vous écoutez un contenu pour adultes, une alerte en début d’écoute vous rappelle que certains propos et certaines situations peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Un service à découvrir sans inscription

Dans sa version de découverte, Sybel donne accès à quelques contenus, généralement l’épisode d’une saison. Ces contenus gratuits sont identifiables grâce à leurs vignettes dépourvues de cadenas, quand les contenus nécessitant l’abonnement présentent justement un cadenas. Il peut s’agir du premier épisode de la saison 1 comme du premier épisode de la saison 2, comme dans le cas de Noises.

Lorsque vous tenterez d’ouvrir ces contenus non gratuits, une page vous invitera à vous abonner, tout en vous rappelant le contenu de l’offre et de son prix.

Une invitation à sortir la carte bancaire qui se manifeste par ailleurs au démarrage du service, dès la page d’accueil.

Bref, une découverte dans sa manière la plus simple, sans la nécessité de se créer un compte, de renseigner ses données bancaires et de rétracter avec une procédure plus ou moins compliquée, mais avec quelques rappels tout de même.


VERDICT

Google l’avait élue meilleure application du Play Store en 2019. Un trophée mérité tant l’interface de Sybel est agréable à utiliser et tant sa découverte sans contrainte de ses contenus invite naturellement à aller plus loin. Même le prix de ce Netflix du podcast, de quelques euros à peine, n’est pas rédhibitoire au regard de l’offre de contenus. La gestion multiprofil et le mode enfants contribuent à rendre l’investissement intéressant à l’échelle d’un foyer.