Test du Realme 8 5G : ce smartphone apporte la 5G au plus grand nombre, mais pas seulement

Test du Realme 8 5G : ce smartphone apporte la 5G au plus grand nombre, mais pas seulement

Récemment arrivé en France, le smartphone Realme 8 5vG compte participer à la démocratisation de la 5G avec un prix démarrant sous la barre des 250 euros. Aujourd’hui, Univers Freebox vous livre ses impressions après une semaine en sa compagnie. Elles sont, vous le verrez, assez positives.

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques du Realme 8 5G fourni par le constructeur et que l’on trouve à 229 euros en version 4/64 Go ou 259 euros en versions 6/128 Go :


Fiche technique du Realme 8 5G : les caractéristiques


-  Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset Dimensity 700)

-  Mémoire vive : 4 ou 6 Go en LPDDR4X


-  Écran : dalle IPS 6,5 pouces
avec une définition 2 400 x 1 080 pixels et un taux de rafraîchissement 90 Hz

-  Audio : son sortant uniquement de la tranche inférieure

-  Stockage : 64 ou 128 Go en UFS 2.1 extensible de 1 To par carte MicroSD (slot dédié)


-  Gestion SIM : deux logements Nano-SIM dédiés dans un tiroir de la tranche gauche

-  Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B12/B17/B18/B19/B20
B26/B28/B38/B39/B40/B41/B66

-  Compatibilité 5G : support des bandes n1/n3/n5/n7/n8/n20/n28/n38/n40/n41/n77/n78


- Triple capteur photo au dos (organisation en carré) :
48 + 2 + 2 Mégapixels (principal + macro + monochrome)

-  Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels dans un poinçon excentré


-  Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-  Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-  Support Wi-Fi : version Wi-Fi 5

-  Connectivité Bluetooth : version 5.1

-  NFC : oui


-  Batterie : 5 000 mAh non amovible

-  Recharge filaire : support de la charge 18 Watts (bloc 9V/2A Watts inclus dans la boîte)

-  Recharge sans-fil : non


-  Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface Realme UI 2.0


-  Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales sur la tranche droite

-  Patchs de sécurité installés durant notre test : mars 2021


-  Dimensions : 162,5 x 74,8 x 8,5 millimètres

-  Poids : 185 grammes


 

Un design simple

Avec le Realme 8 5G, pas de motif compliqué ou de slogan fièrement revendiqué. Le constructeur a fait dans la simplicité et se contente d’un dos brillant.

En main, le smartphone n’est pas désagréable avec sa coque douce et sa largeur contenue. Il surprend avec son poids que l’on pourrait attendre un peu élevé. Petite pensée aux propriétaires de deux mains gauches : le smartphone n’est pas trop glissant entre les mains. Dans tous les cas, une coque de protection est fournie dans la boîte.

Sur la table, notre ami est bancal avec son bloc photo large, mais excentré. Fort heureusement, la coque évoquée juste au-dessus atténue cela.

Un écran 90 Hz, mais pas de double haut-parleur stéréo 

Les bordures prononcées, surtout celle du bas, rappellent le positionnement tarifaire du smartphone. Tout comme le choix d’une dalle IPS (pas de dalle AMOLED, donc). L’écran offre toutefois quelque chose d’intéressant à l’usage avec une définition Full HD+, un taux de rafraichissement 90 Hz pour la bonne fluidité, la luminosité suffisante en extérieur par temps ensoleillé et le poinçon excentré qui se fait oublier en vidéo ou en jeu.

Depuis les paramètres, ou pourra régler la chaleur d’affichage (plus froid, défaut ou plus chaud) et le taux de rafraîchissement (automatique, 60 Hz ou 90 Hz)

Côté son, on a quelque chose d’assez puissant, mais sans plus à l’usage. Pas de double haut-parleur stéréo notamment pour la vidéo ou le jeu. On perçoit également un manque de relief et une surreprésentation des aigus. Rien de surprenant ou de totalement rédhibitoire toutefois au regard du positionnement tarifaire.

Pour terminer sur la partie son, le Realme 8 5G dispose du mini-jack au niveau de la tranche inférieure, non loin du port de charge USB-C. On aura donc le choix entre le filaire ou le sans-fil pour les écouteurs.

Un triple capteur photo

Pour commencer, malgré les apparences, on trouve trois capteurs photo au dos et non quatre. Il s’agit d’ailleurs d’un capteur principal 48 Mégapixels et de deux capteurs macro et monochrome de 2 Mégapixels. Pas d’ultra grand-angle, donc. Le quatrième rond est en fait un logo AI, rappelant le renfort des algorithmes pour l’embellissement des clichés. À l’avant, les amateurs de selfies trouveront un capteur 16 Mégapixels. À l’usage, rien de folichon. Le Realme 8 5G arrive à s’en sortir, y compris en conditions de basse luminosité, mais il ne faudra pas se montrer exigeant. Ce n’est pas le meilleur compagnon si vous aimez la photo.

Ci-dessous, une photo de jour en extérieur, puis ses versions zoomées 2x et 5x :

Une photo de jour en intérieur en mode “la vie est dure” :

Une photo avec le mode 48 Mégapixels (“48M” dans la barre d’options principale) :

Deux photos avec le mode macro (menu “Plus/Ultra-Macro”) :

Deux photos de nuit, puis leurs versions corrigées par le mode dédié'(“Nuit” dans la barre d’options principale) :

Un selfie en intérieur avec du flou d’arrière-plan :

La 5G à petit prix

La 5G, c’est l’argument mis en avant dans le nom du smartphone et dans la communication du fabricant. Pour vous donner une idée, avec une bonne couverture en intérieur, nous flirtions sans problème avec les 300 Mbit/s en réception et nous téléchargions un gros de jeu de 2 Go 40 Mo par 40 Mo. Autant dire que nous restions en 5G, même à la maison. La 4G 700 MHz est également supportée. Enfin, le Realme 8 5G permet de gérer deux numéros grâce à deux logements Nano-SIM.

Ci-dessous, des débits en intérieur :

Puis des débits en extérieur :

 Un smartphone assez réactif

À l’usage, le Realme 8 5G n’est évidemment pas une bête de course, mais un smartphone assez réactif hors installation et lancement de gros jeux. En jeu, d’ailleurs, il ne chauffe pas particulièrement. C’est un aspect appréciable lors de sessions prolongées.

Pour les amateurs de chiffres, l’outil Disk Speed nous donnait une idée des performances de la mémoire interne, à savoir 220 Mo/s en écriture et 518 Mo/s en lecture. Le stockage peut d’ailleurs être étendu par carte MicroSD, grâce à un emplacement dédié. Pas besoin ainsi de choisir entre gestion dual-SIM et extension mémoire.

 La journée sans problème, une charge pas trop longue

Avec sa batterie 5 000 mAh, le Realme 8 5G permettra de franchir la journée sans se restreindre. Arriver à la deuxième journée dépendra ensuite des usages de chacun. Nous tenions globalement 1 journée et demie en ayant un smartphone exclusivement en 4G/5G et en jouant avec les options graphiques à fond.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : départ à 11h12 avec 100 % et arrivée le lendemain à 22h22 avec 22 % :

  • 4 heures et 35 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires
  • 20 minutes de jeu avec les écouteurs Bluetooth
  • 1 heure de jeu avec le son du smartphone
  • 15 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires
  • Consultations et alertes Gmail / Twitter
  • Surf sur Internet
  • 2 appels voix
  • SMS/MMS
  • Photos
  • 3 téléchargements d’applications
  • 9 mises à jour d’application, dont une grosse
  • Tests de débits
  • Fonctionnement continu de TousAntiCovid

Pas de charge 30 Watts, mais pas de charge 5 ou 10 Watts non plus. Realme fournit un chargeur 18 Watts avec son smartphone. Cela permet de faire le plein en un temps acceptable au regard de la grosse taille de la batterie.

Ci-dessous, un suivi de charge :

  • 9h13 : 10 %
  • 9h18:  15 %
  • 9h23 : 21 %
  • 9h28 : 26 %
  • 9h33 : 31 %
  • 9h38 : 36 %
  • 9h43 : 42 %
  • 9h59 : 57 %
  • 10h07 : 65 %
  • 10h17 : 74 %
  • 10h28 : 82 %
  • 10h45 : 92 %
  • 10h59 : 97 %
  • 11h12 : 100 %

L’interface Realme UI 2.0 et ses bonnes idées

Le Realme 8 5G s’accompagne d’une interface logicielle Realme UI 2.0 basée sur Android 11.

Durant notre test, nous avons eu droit à deux mises à jour intermédiaires, de 227 et 474 Mo respectivement. La seconde nous a fait passer des patchs de sécurité de mars 2021 à ceux de mai 2021. C’est presque les derniers, sachant que nous sommes début juin au moment de l’écriture de ces lignes.

L’interface Realme UI 2.0 propose quelques fonctions et réglages pratiques, dont :

  • La possibilité d’avoir ou non le tiroir d’applications
  • La barre latérale intelligente accessible grâce à la gélule au bord de l’écran
  • La possibilité de masquer le poinçon avec une bordure créée logiciellement (on vous le déconseille)
  • La gestion avancée des gestes, y compris sur l’écran éteint
  • Le choix entre navigation avec les boutons virtuels ou la gestuelle
  • L’écran scindé pour le multitâche
  • Le mode sombre
  • Les modes conduite intelligente et vélo
  • L’espace de jeux pour gérer sa bibliothèque de jeu (performances, notifications, luminosité, etc.)

En plus anecdotique, les plus à cheval sur le temps pourront afficher l’heure avec les minutes, mais aussi les secondes. Pourquoi pas.

Du côté des applications préinstallées, nous en avions un paquet sur notre modèle de test, un modèle non destiné au marché français. Comme nous l’avait indiqué précédemment et nous l’a reconfirmé la marque, les modèles commercialisés en France sont censés en avoir d’autres (avec un choix parmi les plus populaires), mais surtout moins.

Concernant enfin les solutions avancées de déverrouillage, à savoir la reconnaissance faciale et le lecteur d’empreintes latéral, rien à signaler. Tout fonctionnait à merveille dès le premier paramétrage. Et surtout, c’est rapide dans les deux cas. Presque instantané, en fait.


VERDICT :

Après les Realme 8 et Realme 8 Pro que nous avons également pu tester, ce smartphone est une nouvelle confirmation que Xiaomi a désormais un sérieux rival sur le créneau des petits prix. Ce Realme 8 5G ne brille pas à tous les niveaux, mais offre une expérience plus qu’honnête sous la barre des 250 euros, tout en intégrant des caractéristiques bienvenues comme la connectivité 5G, l’écran en 90 Hz et la charge en 18 Watts. Il propose en outre une interface à jour, une connectique mini-jack pour ceux qui le veulent, un stockage extensible, une autonomie confortable et une finition de bonne facture. Le positionnement tarifaire implique toutefois des concessions. Le Realme 8 5G fait ainsi l’impasse sur le double haut-parleur stéréo et offre une expérience photo très moyenne. Ce n’est de toute manière pas sur ces aspects qu’on attend un smartphone à 200-250 euros. Irions-nous vous le conseiller ? Oui.