Après Orange et Free, Bouygues Telecom s’aventure à son tour dans le Cloud

Après Orange et Free, Bouygues Telecom s’aventure à son tour dans le Cloud

Bouygues Telecom veut désormais proposer une offre complète, mais surtout souveraine, aux entreprises et collectivités. L’opérateur de Martin Bouygues annonce en effet une nouvelle entité profitant de l’expertise d’une société acquise en 2019 pour proposer des services de Cloud.

“Aujourd’hui, on ne peut plus vendre de l’Internet sec sans proposer l’hébergement des données qui va avec. Le cloud était la brique qui nous manquait”, explique Pierre Amann, à la tête de Bouygues Telecom Entreprises OnCloud. Annoncée ce lundi, cette nouvelle entité au sein du groupe de Martin Bouygues s’adresse aux entreprises de 50 à 2 000 salariés, auxquelles elle veut proposer une alternative française aux solutions de Cloud des géants Amazon et Microsoft. Il s’agit d’accompagner les infrastructures n’ayant pas les compétences techniques ou ressources humaines. Son offre mêlera cloud public, cloud privé et cloud hybride. Elle comprendra d’autres services incluant la migration, l’exploitation et la maintenance.

Bouygues entre dans l’arène et veut proposer un Cloud de confiance

Après Orange Business Services et Iliad-Free, avec Scaleway, Bouygues Telecom est le troisième acteur à se lancer dans la bataille du Cloud, en pleine expansion sur fond de crise sanitaire poussant les entreprises à la numérisation, pour par exemple permettre le télétravail ou les réunions à distance. Les dépenses en matière de stockage externe ont explosé en 2020, progressant de plus de 30 % et flirtant avec les 130 milliards de dollars, selon Synergy Research.

À l’heure où les solutions souveraines sont privilégiées, afin d’obtenir un label “Cloud de confiance” délivré par l’État et notamment convoité par Orange, Bouygues Telecom Entreprises OnCloud disposera de deux centres de données en France et de ses propres équipes, à savoir “quelques dizaines” de collaborateurs pour le moment.

L’expérience de Nerim avec la force de frappe de Bouygues

En 2019, Bouygues Telecom avait acquis Nerim, opérateur alternatif historique créé en 1999 proposant justement des services de Cloud. Bouygues Telecom Entreprises OnCloud bénéficie notamment “de la décennie d’expérience de Nerim”. À la question du chiffre d’affaires visé, sachant que Nerim générait 29 millions d’euros avant son intégration, François Treuil, directeur général de la division entreprise de l’opérateur, souligne que les cartes en main ne sont pas les mêmes. “Là, on rajoute la force de frappe de Bouygues Telecom”.

Source : Les Echos