Orange et Capgemini main dans la main pour un ”Cloud de Confiance”

Orange et Capgemini main dans la main pour un ”Cloud de Confiance”

“Bleu”, c’est le nom d’une nouvelle société portée par Orange et Capgemini qui vise à proposer un “Cloud de Confiance” à l’État français, aux administrations publiques et aux entreprises dotées d’infrastructures critiques.

Ce jeudi 27 mai, Orange et Capgemini ont annoncé leur collaboration pour la création d’une société baptisée “Bleu”. Il s’agit de donner naissance à une nouvelle plate-forme de Cloud indépendante fournissant un environnement souverain et sécurisé à l’État français, aux administrations publiques et aux entreprises dotées d’infrastructures critiques soumises à des exigences particulières en termes de confidentialité, de résilience et sécurité. Les deux partenaires entendent obtenir le label “SecNumCloud”.

“Conformément à la stratégie nationale pour le Cloud, détaillée le 17 mai par le gouvernement, un haut niveau de performance mais également de confiance dans les offres sont indispensables. La sécurité tant technique et opérationnelle que juridique doit impérativement être attestée, ce à quoi l’Anssi s’emploie au travers de la qualification SecNumCloud. L’ambition est de pouvoir bénéficier des meilleures technologies opérées par des acteurs de confiance exclusivement soumis au droit européen, sans concessions en termes de sécurité. L’Anssi accueille par conséquent avec enthousiasme ce projet ambitieux permettant de répondre à ces conditions”, explique Guillaume Poupard, Directeur général de l’ANSSI.

Une solution souveraine pour garantir “environnement indépendant”

Si Microsoft est dans la boucle en tant que partenaire, Orange et Capgemini insistent sur le fait que Bleu proposera “à ses clients les solutions sécurisées cloud de Microsoft, en l’occurrence les suites de collaboration et de productivité Microsoft 365, ainsi que l’ensemble des services de la plate-forme cloud Microsoft Azure, dans un environnement indépendant”.

Pour répondre aux exigences en matière de souveraineté, ce cloud revendiquera “l’immunité à l’égard de législations extraterritoriales et son indépendance économique”. La plate-forme disposera de son propre personnel et sera exploitée depuis la France. Bleu promet “le respect des garanties en matière de transfert de données et le contrôle exclusif des applications cloud à partir d’une infrastructure isolée”. Ses centres de données seront situés en France et “séparés de manière stricte des centres de données internationaux de Microsoft, ce qui garantira son autonomie opérationnelle”, indiquent Capgemini et Orange qui seront d’ailleurs les investisseurs majoritaires.

Bleu a pour vocation à rejoindre l’initiative européenne Gaia-X, dont Orange et Capgemini sont membres et dont l’objectif est de favoriser l’émergence de solutions souveraines à l’échelle européenne. La société laisse la porte ouverte à d’autres partenaires par la suite.