Freebox optique débit/latence : Explications

Suite à l’article, publié par freenews, présentant la Freebox optique, nous avions pointé du doigt des débits peu probants pour une technologie FTTH.

Frédéric Gander, ingénieur chez Free, apporte quelques précisions :

surf a écrit :
> Je viens de voir l’article et je trouve pas terrible les débit et meme
> le ping .
>
> C’est en phase de test parce que quand on compare le ftth d’orange il il
> on bien le 100 Mbit/s => 12.5 Mo/s

Lo,

Petit début d’explication quand au résultat de ces test et de la latence :

sur la latence : entre pinger un site de paris à paris et pinger un site
de montpellier à paris c’est pas trop la meme chose.

-  1000 km de fibre pour remonter à paris à la vitesse de la lumiere ca
met 3.3ms

-  pour faire des transmissions longues distances le système est obligé
d’entrelacer les données pour corriger les pertes => presque 6 à 7 ms en
cumulant les 3 troncons fibres pour remonter à paris

-  et le reste (1 ms) est perdu dans les equipements de commutation IP
sur le chemin

en adsl vous avez la même chose mais en plus il faut rajouter la latence
du dsl soit 7 à 8 ms en fastpath et 20 30 en adsl classique .

au mieux sur l’adsl une personne de montpellier peut avoir 20 ms vers un
serveur de paris.

sur le debit :

le problème de débit vient de la latence et de la taille de fenêtre tcp
par défaut des ordinateurs

Pour resumer et faire simple le tcp permet d’envoyer une rafale de
données d’une certaine taille (taille de fenêtre) sans aquitement du pc
client.
Une fois cette taille atteinte, il "attend" un ACK du pc client (qui va
mettre 14 ms pour lui arriver)

conséquence : sur une connexion tcp avec une latence de 14 ms le débit
max qu’on peut atteindre sur un pc configuré par défaut est de
4 a 5 mo/s MAX.

pour pouvoir augmenter le débit de téléchargement il existe plusieures
solutions :

-  reduire la latence (pas trop possible de reduire les distances entre
paris et montpellier)

-  augmenter la taille de fenetre le serveur transfert plus de données
avant d’attendre l’ack du client => l’impact de la latence est donc
minoré car il y a moins de ack pendant le transfert.

-  lancer plusieurs connexions tcp

bien sur il faut aussi que le serveur en face arrive a suivre et qu’il
n’y est pas de shapping sur le serveur en face, que le pc client et le
serveur ne soit pas chargé niveau cpu/disque/etc par autre chose.

Si votre pc est chargé et qu’il met du temps à traiter vos données la
"latence" de la connection augmente et le débit chute.
PS : a 5mo/s ca fait quand même dans les 3000 paquets/seconde.

A+

Source : Newsgroup proxad.free.ffth