Après l’abolition des frais d’itinérance, l’UE veut mettre fin aux coûts excessifs des appels et SMS entre pays membres

Après l’abolition des frais d’itinérance, l’UE veut mettre fin aux coûts excessifs des appels et SMS entre pays membres

 

Un an après le clap de fin des frais d’itinérance dans l’UE, place à une mesure limitant le coût des appels et SMS d’un pays membre à l’autre.

En route vers la fin des appels et SMS trop coûteux et des prix démesurés. Le Parlement européen et les Etats membres de l’Union ont conclu un accord préliminaire allant dans ce sens la nuit dernière. Selon toute vraisemblance, « les appels émis d’un Etat membre de l’UE vers un autre seront limités à 19 centimes d’euro par minute. L’envoi de SMS sera plafonné à six centimes d’euro », rapporte l’AFP. Une bonne nouvelle pour les européens alors que de nombreux opérateurs ainsi que la Commission européenne et les états membres jugeaient jusqu’à présent cette mesure comme inutile eu égard à la possibilité d’utiliser des applications comme Whatsapp ou Viber. Le salut est finalement venu du Parlement européen qui "contrairement à la proposition initiale, a poussé pour que les prix des appels internationaux au sein de l’UE soient plafonnés, estimant que ces prix étaient souvent disproportionnés", précise l’agence de presse. Selon BEUC, soit l’organisation européenne de défense des consommateurs, le prix d’un appel entre pays de l’UE est actuellement compris entre 5 et 80 centimes d’euro par minute. 

A noter que cet accord a été obtenu dans le cadre d’une refonte et une modernisation des lois sur les télécommunications. Celle-ci visant à encourager les opérateurs à investir davantage dans les réseaux fibre.