Un nouvel espoir dans la grève des scénaristes ?

Un nouvel espoir dans la grève des scénaristes ?

La grève des scénaristes aux États-Unis serait-elle en train de connaître ses derniers instants ? Après 12 jours de combat pour réclamer de meilleures rémunérations, le WGA (Writers Guild of America), le syndicat qui représente la plupart des scénaristes du pays, et l’AMPTP (Alliance of Motion Pictures and Television Producers), qui rassemble plus de 350 sociétés de production, sont parvenus à trouver une date pour de futures négociations. Univers Freebox vous propose de prendre connaissance de la lettre publiée par le Président du WGAW (Writers Guild Of America, West), Patric M. Verrone, le 16 novembre au soir, s’adressant à tous les membres de son syndicat.

"Ce soir, le WGA et l’AMPTP annoncent que les négociations reprendront le lundi 26 novembre.

 Cette annonce est le résultat direct de vos efforts. C’est le résultat direct des heures que vous avez passées sur les piquets de grève, des jours que vous avez passés à informer vos amis et vos collègues, de l’énergie illimitée que vous avez engagée, avec non seulement la communauté des talents d’Hollywood, mais aussi avec le peuple, partout dans le pays et dans le monde. C’est le résultat direct de votre attachement à ce syndicat et entre vous.

 Au cours des deux dernières semaines, nous avons montré notre résolution et les ressources incroyables dont nous disposions. Toutes les quinze minutes, quelqu’un m’envoie un email avec une nouvelle suggestion ou une copie d’un article nous soutenant ou une vidéo amusante et instructive de YouTube. Les acteurs, des législateurs locaux, des pro-scénaristes, et les collègues techniciens d’Hollywood nous ont rejoints en masse sur nos piquets de grève cette semaine. Alan Rosenberg, du SAG [Screen Actors Guild, syndicat des acteurs, ndlr], et moi, avons été chaudement accueillis dans la région de Washington et avons reçu l’appui de chaque membre du congrès avec qui nous nous sommes réunis. Tous ces développements ont assurément contribué à la décision de retourner à la table des négociations.

Pendant 12 jours, j’ai répété qu’une grève puissante signifiait une grève courte. Pendant tout ce temps, nous avons montré que nous ne baisserions pas les bras, malgré les mauvaises nouvelles. Maintenant, il est également important que nous montrions que les bonnes nouvelles ne nous feront pas ralentir non plus. Nous devons nous rappeler que le renvoi à la table des négociations est seulement un début. Notre travail ne sera pas terminé tant que nous n’aurons pas signé de meilleurs contrats et cela n’est nullement assuré. En conséquence, ce que nous obtiendrons durant les négociations sera le résultat direct de la façon dont nous pouvons maintenir avec succès notre détermination et notre résolution.

Nous avons un programme écourté pour la semaine prochaine. Lundi prochain, nous continuons la grève ; Mardi, nous avons un rassemblement de travail et de solidarité ; enfin, de Mercredi à Dimanche, nous arrêterons le mouvement à cause du week-end de vacances dû à Thanksgiving. En ce qui concerne le Lundi 26 novembre (jour de reprise des négociations), le programme sera déterminé en consultation avec les leaders grévistes et conçu pour continuer à exercer l’effet maximum sur nos employeurs et à inclure à la fois les studios et les grévistes. Nous vous tiendrons informés grâce aux leaders grévistes.

 De nouveau, je vous remercie tous de vos efforts et vous demande de continuer à vous consacrer à cette cause avec la même énergie et le même l’enthousiasme qui nous ont permis d’en arriver là aujourd’hui. En cela, nous sommes tous ensemble.

 Vous souhaitant le meilleur,

Patric M. Verrone

Président, WGAW"

C’est une bonne nouvelle, à condition que les négociations soient constructives et aboutissent à de nouvelles avancées. Rappelons qu’en 1988, le dernier mouvement avait duré plus de 22 semaines, soit environ 5 mois, et avait complètement paralysé l’industrie du cinéma et de la télévision !

Source : www.wga.org