Wimax mobile: la guerre est annoncée aux USA

Wimax mobile: la guerre est annoncée aux USA

…Les premières versions du WiMAX mobile sont déjà une réalité commerciale. Certains géants de l’industrie, comme Samsung en Corée, affirment que cette technologie est si performante qu’il n’y aura pas besoin de LTE. Il est possible, dans l’absolu, au WiMAX mobile de transporter des données à une vitesse de 70 mégabits par seconde sur 65 kilomètres, bien que la vitesse moyenne se rapproche plus de 30 mégabits. Le WiMAX promet aussi d’être moins coûteux à mettre en service que la technologie mobile 3G conventionnelle, parce qu’il utilise une technologie plus récente et plus efficace. De plus, puisqu’il est basé sur des protocoles Internet, il donne la possibilité aux entreprises de télécommunication d’offrir un service unique de données, similaire au DSL sans fil, qui peut supporter toutes sortes d’éléments, depuis des appels téléphoniques jusqu’à la vidéo, en passant par la navigation sur Internet. C’est un avantage important par rapport aux services séparés pour la voix et les données qu’offrent à présent les opérateurs de mobiles…

…Selon Dave Tanner, d’Analysys, la variante de WiMAX qui arrive aujourd’hui n’est pas un vrai service 4G, mais se situe plutôt entre la 3G et la 4G. La vraie version 4G du WiMAX ne sera sur le marché que dans quelques années, à peu près en même temps que le LTE. Alors dans l’industrie des télécommunications, le débat fait rage : quel est le plus rapide, le plus efficace, celui qui offre le meilleur rapport qualité/prix des trois standards 4G ?

Mais puisqu’Intel sème des start-up WiMAX aux quatre coins de la planète et insère des puces WiMAX dans ses ordinateurs portables, les opérateurs téléphoniques qui ont investi des milliards de dollars dans des licences 3G sont manifestement inquiets. Lors d’un salon, cette année, Arun Sarin, directeur général de Vodafone, a appelé l’industrie dans son entier à accélérer le rythme de développement du LTE : les adoptions du WiMAX se multiplient très rapidement. En février, il déclarait : "Au moment où le WiMAX est une réalité commerciale, le LTE en est toujours au stade du standard."…

Retrouvez l’article complet sur Le Point.fr