Vie privée : traçage par Wifi sur Android, même désactivé il scanne les environs, mais il existe une solution

Vie privée : traçage par Wifi sur Android, même désactivé il scanne les environs, mais il existe une solution
 
Même en désactivant le Wifi, votre smartphone Android continue de scanner les réseaux qu’il croise. Les informations collectées sont utilisées pour localiser l’appareil et donc suivre les déplacements des utilisateurs dans les lieux couverts où la localisation Wifi prend le relais lorsque le signal GPS ne passe pas. Une option, que certains de nos lecteurs avertis connaissent mais qui est généralement peu utilisée du fait de la difficulté à la retrouver dans les paramètres, permet d’empêcher ces recherches. 
 
Ce sont des chercheurs de l’équipe Privatics de l’INRIA qui ont révélé l’information dans un rapport publié en Août. Vos smartphones Android, même lorsque le Wifi est déconnecté, continuent à chercher un réseau et donc à émettre un signal. Ce signal permet de vous localiser dans les zones où le GPS ne fonctionne pas et donc d’analyser les comportements dans certaines zones comme les centre commerciaux, les aéroports ou le métro. Cela pose un problème de respect de la vie privée puisque bien souvent les utilisateurs ne sont pas informés de ce traçage. Matthieu Cunche et Céléstin Matte expliquent au Laboratoire d’innovation Numérique de la CNIL (LINC) comment fonctionne cette localisation Wifi : 
 
“Un smartphone émet des signaux Wi-Fi régulièrement, même lorsque celui-ci n’est pas connecté à un réseau. Ces messages, appelés probe requests sont utilisés pour découvrir les points d’accès Wi-Fi disponibles. Au sein des messages Wi-Fi émis par un appareil, on trouve un identifiant unique : l’adresse MAC de l’appareil émetteur. Cette information est disponible en clair et peut être collectée facilement. Les traceurs Wi-Fi s’en servent pour observer l’activité humaine dans certaines zones comme les centres commerciaux, les aéroports, ou même le métro. Ce traçage Wi-Fi pose des problèmes de vie privée puisque celui-ci se fait généralement sans le consentement des individus et bien souvent les personnes concernées ne sont même pas conscientes de l’existence de ce type de traçage.”
 
Suite à des commentaires d’utilisateurs, les chercheurs se sont intéressés au contrôle de l’émission de ces probe requests et ont découvert une deuxième option cachée dans les paramètres avancés du Wifi qui, lorsqu’elle est activée, “conduit un appareil Android récent à émettre des signaux, même si son option Wi-Fi est désactivée” comme nous pouvons le voir sur cette capture réalisé par l’UFC Que Choisir qui dénonce cette pratique aujourd’hui.
 
 
Cette fonction est utilisée depuis Android 2.3 pour des applications comme Google Maps qui ont besoin d’une localisation précise pour vous guider par exemple. Les chercheurs reprochent que pour certains appareils cette fonction est difficile à retrouver et pas forcement située au même endroit. Sur le OnePlus One, par exemple, ils précisent que l’option n’existe pas et qu’il leur a été impossible d’empêcher le smartphone d’envoyer des probe request sans passer par la méthode forte : le mode avion.
 
Par exemple l’option a simplement changé de menu et de nom sur un Samsung Galaxy S8 avec Nougat elle se trouve désormais dans Paramètre > connexions > position > améliorer la précision > Analyse Wifi.
 
Alors que sur un Vernee avec une version d’Android native elle est dans Paramètre > localisation, comme sur les caputres d’écran suivantes :
 
Si l’utilisation de ces données pour des services de navigation ne pose pas trop de problème puisque vous y consentez, des sociétés tierces spécialisée dans le géomarketing peuvent également y avoir accès comme Teemo. En dernier recours vous pouvez toujours mettre votre smartphone en mode avion dans les cas où vous ne voulez pas être suivi à la trace.