Bolloré réclame des indemnités mirobolantes au CSA sur l’affaire Hanouna

Bolloré réclame des indemnités mirobolantes au CSA sur l’affaire Hanouna

La somme demandée au titre des compensations liées aux sanctions prononcées par la CSA à l’encontre de la chaine C8 s’élève à 13 millions d’euros.

L’information est révélée par le Canard enchainé, cette somme correspondrait au manque à gagner consécutif à la suppression temporaire des publicités pendant l’émission incriminée “Touche pas à mon poste” ainsi que quinze minutes avant et après sur une durée de trois semaines. La décision du Conseil faisait suite à deux séquences diffusées dans l’émission : une caméra cachée de mauvais goût avec Mathieu Delormeau et une autre séquence où l’animateur vedette se faisait toucher le sexe par une de ses chroniqueuses.

Tout le monde, notamment Le Monde, s’accorde à dire que le préjudice est largement surévalué. Le groupe de Vincent Bolloré réclame 13 millions (9 millions pour les deux premières semaines et 4 pour la troisième) là où en réalité les estimations sur le manque à gagner calculé par le CSA ou les médias seraient plutôt de l’ordre de 1,8 à 3 et 4 millions d’euros.

Le CSA doit encore se prononcer sur le canular homophobe diffusé fin mai. Pour la demande de remboursement le Conseil a deux mois pour donner sa réponse. Si C8 n’obtient pas satisfaction la chaîne pourrait porter l’affaire devant le Conseil d’Etat.