Objets connectés : Objenious, la filiale de Bouygues couvrirait 93% de la population

Objets connectés : Objenious, la filiale de Bouygues couvrirait 93% de la population

 

Créée en février 2016, Objenious, filiale de Bouygues Télécom dédiée aux objets connectés, annonce couvrir déjà avec son réseau, 93% de la population et 84% du territoire français.


Au total, la couverture s’étendrait à 30 000 communes par le biais de 4020 antennes Lora, a avancé Stéphane Allaire, PDG d’Objenious dans une interview accordée au JDN. La technologie Lora donne la possibilité entre autre aux clients (entreprises) de Bouygues, une connexion sécurisée de leurs objets connectés à faible consommation sur de longues distances et un traitement des donnés de ces derniers via un type de réseau permettant de réduire les coûts ainsi que la consommation électrique des appareils s’y connectant.

 

Selon le président directeur général, « Objenious est le premier réseau Lora national de l’hexagone, c’est l’opérateur Iot (internet des objets) qui a installé le plus d’antennes dans le pays jusqu’à présent. »

 

 

 

D’ailleurs cette semaine, sera lancé sur le site de l’opérateur, « un petit module qui permet aux clients de donner leur adresse pour vérifier si ils sont éligibles ».

 

Roaming avec l’Allemagne

 

Bien décidé à renforcer ses infrastructures en 2017 en France dans le but de « proposer des installations d’équipement réseau ciblées en fonction des besoins de la clientèle », Objenious voit 2017 comme une « année de déploiement » et pas uniquement en France. Alors qu’il totalise une quarante de clients, l’opérateur a déjà signé un accord de roaming avec Senet aux Etats-Unis comme le rapporte Les Echos et vient de conclure un accord d’itinérance avec Digimondo en Allemagne, permettant aux objets Lora en France de se connecter en Allemagne mais aussi réciproquement, là étant tout l’intérêt du rapprochement, à savoir une pénétration facilité outre-rhin pour les clients Bouygues.

 

Pour l’heure, Objenious n’est pas rentable mais le sera probablement bientôt puisque 1 à 2 milliards d’objets connectés parsèmeront le territoire français à l’horizon 2020. Bouygues a investit selon Les Echos, plusieurs dizaine de millions d’euros dans le développement de ce réseau.