FPS Towers, second opérateur de pylônes en France, cédé pour 697 millions d’euros

FPS Towers, second opérateur de pylônes en France, cédé pour 697 millions d’euros

L’intégralité de FPS Towers, deuxième opérateur de pylônes en France, a été cédé pour 697 millions d’euros, comme l’a annoncé lundi le fonds d’infrastructures Antin. Cette cession se fait au profit d’un opérateur américain, American Tower Corporation (ATC) et du fonds de pension néerlandais PGGM. 

FPS Towers, concurrent de TDF, a été lancé en 2012, à partir d’actifs de l’opérateur Bouygues Telecom. Il détient et exploite environ 2.500 pylônes et 20.000 toits-terrasses en France. Le fonds Antin a ensuite acheté 2.000 pylônes pour 205 millions d’euros à Bouygues, afin d’extraire des actifs du groupe pour les gérer indépendamment. Bouygues est alors resté actionnaire avant de se désengager en 2015. 

"Un accord définitif en vue de la cession de 100 % des parts de FPS Towers"

FPS développe aussi une offre de commercialisation d’antennes en site urbain et a passé un accord avec une filiale d’EDF, pour utiliser ses pylônes de transport électrique afin d’héberger des équipements télécoms. L’opérateur de pylônes en France a dégagé un résultat brut d’exploitation de 45 millions d’euros sur le dernier exercice. 

Le fonds Antin, qui cherchait à céder cet actif, a organisé "des enchères" pour la cession programmée de celui-ci, indique Alain Rausher, PDG du fonds d’investissements. "Au cours des 4 ans pendant lesquels nous avons été actionnaires, l’Ebitda a été multiplié par 3 et nous avons aidé les opérateurs Bouygues et Free à déployer leur réseau" poursuit-il.

La cession de FPS Towers a été réalisée sur "une valeur d’entreprise de 697 millions d’euros" indique une source proche du dossier. "Antin Infrastructure Partners, le plus important fonds d’investissement indépendant dédié aux infrastructures en Europe, a signé un accord définitif avec American Tower Corporation (ATC) et PGGM le 16 décembre en vue de la cession de 100 % des parts de FPS Towers", indique le fonds. 

Une acquisition "proportionnelle à leur intérêt dans la co entreprise"

American Tower et PGGM ont effectué cette acquisition via une co entreprise créée en octobre dernier, ATC Europe, détenue à 51 % par le groupe américain et 49 % par le groupe néerlandais. Une acquisition "proportionnelle à leur intérêt dans la co entreprise", mais c’est American Tower qui devrait prendre en charge la dette.

La co entreprise comprend également des tours en Allemagne qui sont des actifs apportés par American Tower, géant du secteur avec 14.000 tours sur 5 continents. L’opération devrait être finalisée au premier trimestre 2017, après accord des employés de FPS et des organismes réglementaires.

Source : AFP