YouTube accusé de ne pas assez rémunérer les artistes

YouTube accusé de ne pas assez rémunérer les artistes

Dans un souci de droits d’auteur, YouTube flatte les artistes avec un milliard de dollars de royalties en 2016, disponibles grâce à ses revenus publicitaires, comme l’indique La Tribune. Ce montant est jugé insuffisant pour l’industrie musicale, l’IFPI, la Fédération internationale de l’industrie phonographique. L’IFPI accuse souvent YouTube de ne pas rémunérer assez les artistes pour l’exploitation de leur musique, en comparant avec les concurrents. En effet, Spotify a par exemple versé 1.8 milliard de dollars en 2015. 

YouTube renégocie actuellement ses contrats avec les maisons de disques. Mais la plateforme a admis une situation perfectible, mais "pour y parvenir, beaucoup de travail doit être fait par YouTube et l’industrie dans son ensemble, mais nous sommes heureux de voir cet élan."

Depuis, YouTube a recruté Lyor Cohen, un ancien de Warner Music, pour s’occuper de la branche musique sur son site. La plateforme de Google a également signé un accord avec l’association professionnelle National Music Publishers’ Association, qui l’engage à verser plus de 40 millions de dollars de royalties à l’association.

Certaines chansons ne renseignent pas les auteurs-compositeurs ou les éditeurs représentant les artistes, par conséquent les royalties ne peuvent être versées aux ayants-droits. L’accord va donc permettre à l’association d’avoir accès aux données manquantes ou partielles de Youtube et elle pourra donc renseigner les droits d’auteur pour réclamer des ajustements à la plateforme.