La comptabilisation des journaux lus sur SFR Presse sera encadrée et plafonnée

L’ACPM (L’alliance pour les chiffres de la presse et des médias) a décidé lors d’une réunion cette semaine de considérer SFR Presse comme des ventes au tiers, une catégorie réservée aux achats groupés par les entreprises et non comme des ventes individuelles.

L’application SFR Presse ne pourra pas comptabiliser tous les exemplaires de jounaux lus comme des ventes numériques individuelles. La prise en compte de ces exemplaires sera plafonné. SFR est propriétaire de 17 titres actuellement en ligne, SFR est donc une société apparentée. Le chiffre qui sera comptabilisé pour les journaux téléchargés par SFR Presse ne pourra excéder 5% des ventes en kiosque et par abonnement.

Marc Läufer, le directeur général d’Altice Media Group explique que "ce qui compte réellement, c’est le nombre de personnes qui lisent les contenus" ajoutant que "Si nos chiffres finissent par être sensiblement différents de ceux certifiés par l’OJD, pourquoi ne pas les sortir nous-mêmes". Par exemple, Libération ne pourra pas aller au delà de 3000 exemplaires comptabilisés par jour alors qu’il atteint 5000 à 7000 téléchargements selon SFR.

Source : Le Monde