Quelle est la stratégie de SFR pour sortir la tête de l’eau ?

Quelle est la stratégie de SFR pour sortir la tête de l’eau ?

SFR a vécu un début d’année difficile. Au premier trimestre, l’opérateur a signé une perte de 41 millions d’euros et a perdu des abonnés dans le mobile comme dans le fixe. Des départs qui grignotent mois après mois sur le chiffre d’affaires et les résultats.

Les causes, nous les connaissons : depuis que Patrick Drahi a repris SFR, il s’est lancé dans une chasse au coûts pour regonfler les marges. Mais parallèlement SFR a négligé les investissements dans les réseaux.

Pour sortir la tête de l’eau, l’operateur veut refaire son retard dans le très haut débit mobile. Depuis quelques mois il met les bouchées doubles dans le déploiement de la 4G. SFR veut aussi augmenter le revenu moyen par abonné. C’est pour cela qu’il joue la carte de la convergence entre les médias et les télécoms. En avril dernier, il a ainsi rassemblé sous la marque SFR tous les médias d’Altice en France. On retrouve BFM TV, RMC, Libération, L’Express.

L’idée est de vendre un éventail de films, de contenus sportifs, de journaux aux abonnés en plus de l’abonnement fixe et mobile. Patrich Drahi espère doper les marges de son groupe. En intégrant SFR Presse a ses forfaits, c’est aussi un moyen de réaliser de substantielles économies avec une TVA à taux réduit sur la presse (2,1%).

En plus des offres aux particuliers remodelées, SFR fait du pied aux entreprises. Si le marché des entreprises est moins médiatique que celui des particuliers, il pèse quand même 10 milliards d’euros en France. SFR dispose d’une part de marché de 20%. Pour séduire à nouveau les pros, SFR a dévoilé une stratégie basée sur des partenariats avec des opérateurs étrangers dans les pays où il n’est pas présent. SFR investit aussi dans des services à valeur ajoutée comme le Cloud ou les data centers.

Enfin, SFR a décidé de lancer un plan de départs volontaires, afin de restructurer la distribution du groupe.

Source : La Tribune