La RATP continue d’installer des antennes 3G et 4G dans ses stations

La RATP déploie actuellement des bornes d’accès internet 3G et 4G dans les stations. Les utilisateurs pourront désormais surfer dans les souterrains de Paris. La régie des transports publics s’est d’abord alliée avec les 3 opérateurs historiques avant d’être rejoint par Free.

Durant les dernières années, ce regroupement d’opérateurs a mené plusieurs études de faisabilité et a implanté depuis 2014 plus de 1000 antenne 3G et 4G. Elles s’ajoutent aux 2500 antennes 2G déjà présentes. "Il n’y a que dans le métro que les quatre opérateurs mutualisent leurs antennes, en dehors, chacun a les siennes", explique Thien Than-Trong. le directeur du département système d’information et télécommunications de la RATP (c’est aussi le cas pour les antennes présentes dans les 10 stades de l’Euro 2016).

La RATP et les opérateurs ont prévu d’équiper 27 stations en plus d’ici la fin de l’année. L’investissement n’est pas connu car les opérateurs fournissent les équipements qui seront installés et c’est la régie de la RATP qui procède aux travaux. Selon la RATP, installer des antennes de 3G et 4G dans une station nécessite 20 nuits de travail.

D’ici à 2017, le groupe prévoit d’avoir couvert les 300 stations de métro. Les années 2018-2019 seront, elles, consacrées à renforcer la capacité des 100 plus grandes : de Châtelet-les-Halles en passant par Saint-Lazare ou République.

Source : Les Echos