Les écrans de smartphones pliables, c’est pour bientôt ?

Les écrans de smartphones pliables, c’est pour bientôt ?

Préférez-vous vos smartphones petits ou grands ? Aimez-vous qu’ils tiennent dans votre poche ? Vous n’aurez peut-être bientôt plus à vos poser la question. Une rumeur, diffusée par le journal ETnews, a été partagée par de nombreux médias. Elle indique que Samsung commercialisera un smartphone à écran pliable dès 2017.

Fin 2015, Sébastien Veyrier de Begeek expliquait que le fabricant avait déposé deux brevets. Le premier concernait un écran enroulable – « arlésienne de Samsung » depuis de nombreuses années selon le rédacteur. Le second, un écran pliable sur le mode du livre, via un système de charnière au centre de l’écran.

 

C’est ce dispositif qu’aurait choisi Samsung pour son prochain smartphone, répondant au doux nom de code de Project Valley.

La firme coréenne avait mis en place un habile jeu de communication depuis mars 2015. François Giraud de Zone Numérique rappelle que le « porte-parole de la division Display de Samsung avait indiqué que les constructeurs seraient prêts à proposer des écrans pliables dans les années à venir ».

Depuis la sortie du Galaxy Note en 2011, les téléphones n’ont cessé de croître. Apple a bien opéré un revirement en revenant à un format poche, que beaucoup attendaient, avec le Galaxy SE. Il suffisait toutefois de tendre une oreille digitale pour entendre une partie du web regretter le manque d’innovation proposée par la firme à la pomme. Si Samsung commercialise son smartphone à écran pliable, les cartes risquent bien d’être rebattues avec vigueur.

Certes, le fabricant coréen a beaucoup innové en ce qui concerne les écrans avec ses modèles Edge, il n’aura néanmoins pas été pionnier sur la recherche et développement. Depuis onze ans, les écrans pliables pour téléphones sont en ébauche.

Christian Deprez de Génération Nouvelles Technologies relatait en mai 2008 que Polymer Vision avait déjà présenté son téléphone Readus à écran pliable par charnière. Le développement avait été entamé en 2005 mais la société avait fermé en 2012 avant que l’essai ne soit transformé.

Le readus, prototype jamais commercialisé de Polymer Vision.

Christian Deprez, toujours, avait aussi recensé en 2010 le projet expérimental de Sony : l’écran OLED Organic Thin Film Transistors « apportant la couleur et l’animation tout en offrant une grande flexibilité ». Enfin, en 2014, Dominique Philippone du Journal du Net faisait le point sur les prototypes d’écrans Oled mis au point dans la douleur par LG Display.

Ne soyons donc pas surpris si les concurrents de Samsung contre-attaquent plus vite que plus tard.