François Hollande aurait influencé le passage de LCI en gratuit et l’arrivée de Bouygues au capital d’Orange

François Hollande aurait influencé le passage de LCI en gratuit et l’arrivée de Bouygues au capital d’Orange
 
 
Le président de la République préférerait utiliser les chaînes du groupe de Martin Bouygues pour sa communication. C’est en tout cas l’avis de Renaud Revel, écrivain et chroniqueur pour le magazine l’Express, qui explique dans son blog que le propriétaire de Bouygues Télécom est devenu l’un des « protégés » du chef de l’état, depuis que les relations entre Martin Bouygues et Nicolas Sarkozy se sont distendues. De plus, France 2 et notamment le journal de David Pujadas est jugé hostile à l’égard de François Hollande, ce qui participerait également à un rapprochement avec les chaînes du groupe TF1.
 
Ce dernier aurait ainsi pesé lors de l’arrivée de Bouygues Télécom au capital d’Orange ainsi que pour les négociations sur le passage de LCI sur la TNT gratuite, et notamment sur le président du CSA, Olivier Schrameck, qui pourrait bénéficier d’un siège au Conseil d’État ou au conseil constitutionnel.
 
Alors que le président de la République a récemment invité Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray à déjeuner à l’Élysée, le chef de l’état compte également s’appuyer sur une autre chaîne pour asseoir sa communication en 2017 : la nouvelle chaîne d’information continue de France Télévisions, dirigé directement par l’Élysée, et auquel le CSA ne verrait pas d’obstacles à sa diffusion, au nom du pluralisme. François Hollande, qui s’agace de l’importance de BFMTV sur le marché des chaînes tout-infos, souhaiterait voir se développer cette nouvelle chaîne publique dans les plus brefs délais.