Pierre Gattaz regrette les “fulgurances orales” de Montebourg sur le rachat de SFR

 Alors que le dossier SFR est au coeur de l’actualité des télécoms, tout le monde y va de son commentaire. Si Arnaud Montebourg a tout fait pour faire pencher la balance au nom du patriotisme économique, pour Pierre Gattaz, président du MEDEF, les fulgurances orales du Ministre du Redressement Productif sont "contre-productives" et" tout à fait déplacées".
 
Il regrette ainsi l’interventionnisme de l’Etat dans un dossier qui n’implique pas directement l’Etat. Le ministre du Redressement Productif avait ainsi commenté la décision de SFR de rentrer en négociation exclusives avec un évadé fiscal et de ne pas privilégier un scénario permettant un retour à trois opérateurs.
 
Il a en revanche estimé qu’Arnaud Montebourg faisait preuve de "beaucoup d’énergie", "quand il s’occupe de la France de demain, des 34 filières."
 
Source :  BFM Business