Les ventes de smartphones ralenties en 2014

L’âge d’or du smartphone est presque révolu, à en juger par la maturité des marchés, la demande en terminaux devrait commencer à ralentir cette année.

Le phénomène est bien connu : lorsque d’un marché arrive à maturité, la croissance des ventes s’affaiblit. Déjà en berne dans les pays ou le taux de pénétration était fort (comme la Corée du Sud, un des pays les mieux équipés du monde), la chute devrait s’étendre à tous les pays.

Selon une étude du cabinet IDC, la croissance du marché en 2014 ne dépassera pas les 19%, comparée à 2013, année où les ventes avaient grimpé de 39%, et ou le nombre de smartphones avait dépassé le cap du milliard d’unités.

IDC prévoit une année de transition pour le marché des smartphones, qui ne sera plus dicté par les pays riches aux smartphones haut-de-gammes, mais par les pays émergeantd. En effet en 2013 le prix de vente moyen d’un téléphone portable avoisinait les 335 dollars, en 2017 cette moyenne devrait chuter à 260 dollars, induisant une baisse des marges pour les fabricants.

Ce revirement du marché n’a rien d’étonnant, le MWC à été l’occasion pour beaucoup de constructeurs de présenter des modèles "low-cost", avec bien souvent des prix situés sous la barre des 100€. Comme par exemple le très attendue Firefox OS, annoncé à 25$

 

Source : IDC