UE : Le retard des Etats-Membres sur la 4G provoque des incompatibilités de Smartphones

Alors qu’11 pays de l’Union Européenne dont la France ont déjà réattribué la bande 800 MHz pour le haut débit sans fil, la Commission Européenne a du accorder un délai supplémentaire à 9 états membres et mettre la pression sur 5 autres demandes.

Si la France, le Danemark, l’ Allemagne, l’Italie, le Luxembourg, les Pays Bas, la Suède, le Royaume Uni, la Croatie, le Portugal et l’Irlande sont entrain de déployer leur réseau, l’Espagne, Chypre, la Lituanie, la Hongrie, Malte, l’Autriche, la Pologne, la Finlande et la Roumanie devront attribuer leur licence 800 MHz entre la mi-2014 et 2017.

En revanche les demandes Grecques, Lettones et Tchèques ont été refusées. Belgique, Estonie et Bulgarie n’ont pas fait la demande.

Des délais supplémentaires pour "circonstances exceptionnelles" accordés par la Commission Européenne avec regrets et un ultimatum de Neelie Kroes à la clé : « Nous avons décidé d’accorder à 9 Etats-Membres des dérogations temporaires et limitées en ce qui concerne la bande 800 MHz. Il s’agit d’une concession pragmatique et ce sera la dernière. En effet, chaque retard pris dans la libération des ressources du spectre affecte l’économie de l’UE et désavantage ses citoyens. C’est pourquoi la réforme du spectre constituera la pierre angulaire de la proposition sur le marché unique des télécommunications que la Commission présentera en septembre.»

Conséquence directe, devant le manque de licences attribuées sur les mêmes fréquences par les Etats-Membres, certains fabricants de smartphones ont décidé de ne pas inclure, dans leurs produits, les puces à radiofréquences nécessaires pour se connecter en Europe.

La Commission Européenne tirent les conséquences de ces retards qui « démontrent la nécessité d’assurer l’harmonisation des radiofréquences, y compris du calendrier d’assignation et de la durée des droits d’utilisation des radiofréquences pour les communications à haut débit sans fil, et leur mise à disposition en temps utile dans l’ensemble de l’UE.»