IDATE 2006: La TV 2.0 arrive!

IDATE 2006: La TV 2.0 arrive!
Après le Web 2.0, c’est au tour de la TV 2.0 de montrer le bout de son nez !

A quoi ça va ressembler, à quoi ça ressemble ? Une appellation commerciale pour appâter le consommateur ?… Suivez le guide !

La TV 2.0 passe par internet, et reste pour l’instant sur votre moniteur. L’essor des Vlog (les vidéos Blog), ont poussé de nombreuses entreprises à se placer sur cette niche naissante, particulièrement au USA et au Royaume Uni.
Le but de ce nouveau mode de télévision est de présenter aux téléspectateurs les programmes, à visionner quand ils veulent, où ils veulent. Des programmes qu’ils ne voyent pas ailleurs.
 
On peut prendre le cas de Neave.tv, qui n’est autre qu’un aggrégateur de contenu (en collaboration avec Google Video et YouTube), la programmation est faite par les visiteurs.

Autres système, autre modèle économique : celui de Brightcove. Là c’est payant, mais les contenus sont exclusifs et fait par des professionnels, des contrats ont été signés avec des groupes comme Discovery, Disney, Warner et Sony.
Les recettes sont partagées à 50% entre les éditeurs et la société éditrice du service, la publicité est bien sur prédominante.
Brightcove fourni un kit complet et paramétrables aux fournisseurs de contenu, ce dernier chois le moyen de rémunération (format des pubs, paiement à l’acte…).
 
Et en France, où en sommes nous ?
Wat (filiale de TF1), diffuse sur son site internet les vidéos des amateurs Français, un système de vote et de commentaires fait vire la communauté. On y trouve aussi bien des photos, de la musique et des vidéos.
Les auteurs sont rémunéré à la hauteur de 100€ pour une possibilité d’exploitation sur 3ans, avec 6 mois d’exclusivité
A partir du 17 novembre, sur Tf1 et de façon hebdomadaire, vous retrouverez l’émission Webcast, le meilleur du site internet sur la bonne veille Tv 1.0.

Du coté de Canal+, on retrouve ’Les Films fait à la Maison’, créer il y’a quatre ans et diffusé de façon mensuel sur la chaînes.
Ici les auteurs sont uniquement rémunérés par la SACD, le responsable de FFALM ne veut pas mettre un prix sur une oeuvre d’un particulier, qui par comparaison à une oeuvre pro est parfois aussi compliqué à produire.
Lors des diffusions sur Canal+, l’audience est de 8,9% des abonnés, ce qui est énorme pour ce genre de programmes.
 
Pour conclure, la TV 2.0 est déjà chez nous, il suffit de se brancher sur son site favoris, et de se laisser guider, en créant sa programmation personnelles d’oeuvres audiovisuelle de qualité diverse…
 
Mais le grand public se laissera-t-il captiver par ce mode de consommation, devant son écran informatique ? A vous de le décider !