Pour Orange, la guerre des prix dans le mobile n’est pas terminée, mais le nombre d’abonnés n’est pas le plus important

Pour Orange, la guerre des prix dans le mobile n’est pas terminée, mais le nombre d’abonnés n’est pas le plus important
 
Gervais Pellissier, le Directeur Général Délégué de France Telecom/Orange, était l’invité ce matin de Stéphane Soumier dans l’émission Good Morning Business afin de commenter les résultats de son groupe. Il a estimé que la guerre des prix n’était pas encore terminée, mais que les abonnements ne pouvaient cependant pas descendre jusqu’à zéro euro. Il en a profité pour indiquer que si Free proposait un forfait à ce tarif, c’est par ce que les abonnés payaient quand même quelque chose. 
 
Par ailleurs, pour Gervais Pellissier, le nombre d’abonnés n’est plus la composante la plus importante pour un opérateur télécom. Il a ainsi taclé Free en disant qu’un abonné qui paye 2 euros n’a pas la même valeur qu’un abonné qui paye 50 euros.