Autorité de la Concurrence : “Les MVNO doivent pouvoir présenter leurs offres 4G dans les même délais que leurs hôtes.”

 
Interrogé dans le Figaro, Bruno Lasserre avait prévenu que l’autorité de la Concurrence délivrerait un avis sur les MVNO.
 
Publié ce jour, l’Autorité de la Concurrence considère que les MVNO "jouent un rôle essentiel dans l’animation du marché en contribuant notamment à enrichir l’offre proposée aux consommateurs."
 
Alors qu’en 2008, cette même Autorité de la Concurrence considérait que les contraintes des opérateurs de réseau aux MNVO ne leur permettait pas d’avoir des offres attractives, la situation en 2012 révèle "une amélioration significative de leurs conditions d’hébergement. Les opérateurs mobiles virtuels ont indéniablement contribué à animer le marché de la téléphonie mobile et rencontré un certain succès". Le passage de 5 à 13 % de part de marché, leur a permis de se faire une place significative et selon l’autorité de la concurrence d’être à l’origine  : 
  • des forfaits SMS illimités et 1ères gammes de forfaits sans engagement
  • des forfaits tout illimité grand public
  • des forfaits pour les frontaliers et les voyageurs réguliers
  • des forfaits au compteur
  • des forfaits personnalisables 
Elle estime également que "dans un contexte marqué par la baisse des prix et l’arrivée de la 4G, il est indispensable que les conditions qui leur sont faites par les opérateurs hôtes, leur permettent, dès à présent, de bâtir des offres attractives." Elle note néanmoins les difficultés de certains MVNO à s’aligner sur les offres de certains opérateurs de réseau notamment sur les secteur de la 4G ou pour s’aligner sur les offres Free Mobile.
 
Pour l’Autorité de la Concurrence : "Il est nécessaire que les engagements pris par les opérateurs devant l’ARCEP entrent en application avant même le lancement des premières offres commerciales 4G, de façon à ce que les MVNO soient sur un pied d’égalité"
Certains opérateurs se sont ainsi engagés auprès de l’ Arcep  :
  • Ne pas restreindre la liberté commerciale de leurs MVNO
  • A accueillir des full MVNO sur leur réseau ;
  • A faire droit à toute demande raisonnable d’accès et à pratiquer des tarifs raisonnables
L’Autorité de la Concurrence demande également, l’engagement des quatre opérateurs de réseau de permettre aux MVNO "de proposer également leurs offres dans les mêmes délais que leur hôte".