Freezone S'inscrire

Orange défend le contrat d’itinérance avec Free, mais demande l’arrêt du "massacre des télécoms"

 
Stéphane Richard a accordé une interview au Figaro dans laquelle il revient sur l’accord d’itinérance qu’il a signé avec Free et qui est attaqué par les autres opérateurs historiques. « Le procès en sorcellerie qui nous est fait sur l’itinérance est l’expression de la déception de nos concurrents. Cet accord d’itinérance est très bon pour France Télécom. Les actionnaires et les analystes ne l’ont pas mesuré à sa juste valeur. Il a un effet amortisseur sur la baisse des marges. Hors itinérance, nous devrions perdre entre 1,5 et 2 milliards d’euros de marge d’Ebitda sur deux ans. Or l’accord d’itinérance devrait nous rapporter beaucoup plus que 1 milliard d’euros sur trois ans comme annoncé initialement. Ces revenus suivent la pente du succès commercial du 4e opérateur. Ce contrat aura des effets bénéfiques sur plusieurs années. Sans itinérance, le choc financier aurait été important pour Orange. Enfin, les tarifs de l’itinérance ne sont pas à l’origine de l’agressivité de Free sur les prix comme en attestent le coût, nettement supérieur au milliard d’euros sur trois ans » explique le PDG d’Orange. Ce dernier reconnait également que Free a stimulé l’innovation dans les box, mais qu’il n’en sera pas de même dans le mobile, les technologies comme la 4G existant déjà avant l’arrivée du 4ème opérateur.
 
En revanche, Stéphane Richard « reste circonspect sur le bilan réel pour la collectivité en termes de recettes fiscales évaporées, d’emplois supprimés, et la baisse des investissements. » Il déplore que la France soit devenu « le pays du low cost » et détail les résultats d’une enquête qu’il a diligenté : « Nous avons fait une étude pour un forfait illimité classique. Il coûte 20 euros en France, 38 euros en Grande-Bretagne, 40 à 60 euros en Allemagne, Italie et Espagne et 70 euros aux États-Unis. »
 
Pour Stéphane Richard, la baisse des prix ne peut pas être le seul objectif du secteur des télécom. « Je veux que nous sortions du discours qui consiste à dire que l’avenir des télécoms, c’est payer moins cher et réduire les coûts. Le marqueur de cette dérive est notre cours de Bourse qui est aujourd’hui injustement déprimé car, aux yeux des investisseurs, nous cumulons les défauts d’être dans les télécoms, dans la zone euro et soumis à la pression concurrentielle formidable du marché français. Arrêtons ce massacre des télécoms. » a-t-il déploré
 
Source : Le Figaro
 
Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (166)
Afficher les 160 premiers commentaires...
Posté le 06 décembre 2012 à 14h41
chantoine1 a écrit
Ou droit.

ou gauche

Posté le 06 décembre 2012 à 15h26

Je parlais bien sûr d'un bouquin de droit. Trop subtil peut-être ?

Alors je te conseille : droit pénal, droit des affaires (pour éclairer les démêlés passés de ton gourou), commerce... ça devrait te sortir un peu de tes images...

Posté le 07 décembre 2012 à 17h19

Pour Stéphane Richard, la baisse des prix ne peut pas être le seul objectif du secteur des télécom. « Je veux que nous sortions du discours qui consiste à dire que l’avenir des télécoms, c’est payer moins cher et réduire les coûts.


Non non le vrai discours c'est :

que l’avenir des télécoms, c’est payer moins cher et réduire les dividendes !.


reno69
Envoyer message
 
20700 points
Posté le 10 décembre 2012 à 16h03

 Bonjour, je ne partage pas le point de vue d'Orange, mais on ne peux pas revenir à des tarifs de plus de 100€/mois comme cela se faisait il y a quelques années, nous ne somme pas en période faste, et s'il est vrai que on ne peux pas diminuer indéfiniment les prix, et bien maintenons les tarifs actuels et améliorons les prestations lorsque cela est possible ou appliquez des augmentations justifiées, pas seulement pour augmenter les dividendes des actionnaires ou de certains haut dirigeants.

Surpris

Posté le 29 mars 2013 à 17h03
prom?th? a écrit
Mamiedu93 a écrit ChasseurPigeon a écrit Arrêtons le massacre des télécoms. Diminuons nos dividendes et augmentant l'investissement pour faire de la France le réseaux de télécommunications le plus performant. (fibre, 4g, des box avec un hardware et une couche logiciel performante, le tout illimité, des smarthphones non modifié). Je suis d'accord avec vous monsieur Richard, arrêtons le massacre et prenons exemple sur Free le seul télécom normal face au opérateur high cost.. diminuer les dividendes et augmenter les investissements sont 2 notions quasi contraires, je dis ça, je dis rien  Mais bien sûr! Et la prochaine fois, tu nous sortiras que tu as rencontré le Père Noël? Ce que tu nous sors là, c'est une contre vérité portée à bout de bras par les actionnaires pour faire croire aux gens qu'une entreprise va parfaitement bien même si on la pompe jusqu'au sang. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que si on baisse les dividendes, c'est autant d'argent que l'entreprise aura à disposition pour investir ou passer une période de crise sans risquer de problèmes. Donc dire que diminution des dividendes et augmentation des investissements sont deux notions sont quasi contraires est une énorme escroquerie. Il est temps que les entreprises ne servent plus de tirelire aux profiteurs. Et que le versement de dividendes soit conditionné à un certain niveau de bénéfice effectué par l'entreprise. Si c'est au dessus, on verse un peu de dividendes, mais si c'est en dessous, couic, on ferme le robinet. Cela évitera des cas aberrants comme celui de Orange où les actionnaires forcent la boite à cracher au bassinet alors qu'elle subit des pertes. Le versement de dividendes actuellement, c'est de l'abus de biens sociaux légalisé.

Ft subit des pertes ...... débit quand ....

Posté le 18 mars 2014 à 22h50

Marre de la censure sur UF

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Abonnés Free, quel est votre usage de la téléphonie fixe ?