Vivendi va supprimer 1500 emplois chez Maroc Télécom, encore la faute à Free Mobile ?

Vivendi va supprimer 1500 emplois chez Maroc Télécom, encore la faute à Free Mobile ?
 
C’est une information révélée par Reuters qui tombe mal pour Vivendi. Le groupe, qui possède SFR en France, et aussi actionnaire à 53% de Maroc Télécom. Et comme chez SFR, Vivendi va procéder à une suppression massive d’emplois puisque, selon des sources proches de l’entreprise citées par Reuters, 11% du personnel serait concerné. Cela représente 1500 à 2000 départs sur un effectif global de 13700 personnes. La raison invoquée est l’amélioration des marges.
 
"Maroc Telecom met en oeuvre une stratégie plus large de Vivendi pour réduire ses coûts. Le marché marocain des télécoms est en train d’arriver à maturité, donc les coûts d’exploitation doivent être réduits pour protéger les intérêts des actionnaires", a commenté un analyste de Casablanca. "Les salaires sont de loin le plus gros poste de dépenses de Maroc Telecom et le plan de réduction des effectifs devrait permettre à Maroc Telecom de maintenir sa marge nette à 40%", a-t-il ajouté.
 
Le bénéfice net de Maroc Telecom a chuté de 15% en 2011, à 8,1 milliards de dirhams, pour un chiffre d’affaires de 30,8 milliards, en repli de 2,5%.
 
Ce plan social annoncé montre donc que la politique de Vivendi dans les télécoms est la même quelle que soit le pays : supprimer des emplois pour maintenir ses marges. Il sera ensuite difficile pour le groupe de justifier la suppression de poste en France par l’arrivée de Free Mobile, puisque, pour rappel, Free Mobile ne propose pas d’offres au Maroc.